Émission du 20/01/16

jeu21 Jan 2016

 

Hello,

 

La moitié de l’émission est consacrée à la suite Atom Heart Mother de Pink Floyd, morceau unique dans la carrière du groupe anglais par sa dimension orchestrale et ses arrangements de cuivre, et plutôt mal aimé par ses créateurs. C’est pourtant un classique à sa manière, exemple bien plus probant que la moyenne des tentatives de rapprochement Rock/Classique typiques de cette époque (fin 60’s/début 70’s), et qui plus est parsemé de thèmes inoubliables.

 

Pour le reste, un extrait du merveilleux Laughing Stock de Talk Talk, la pop-prog mélodique de Supertramp et un superbe titre de l’ex-chanteur de Shingetsu.

 

La playlist :

 

TALK TALK – Ascension Day – Laughing Stock (1991) – Uk

SUPERTRAMP – School – Crime of The Century (1974) – Uk

Makoto KITAYAMA – Budokan – Hikaru Sazanami (1998) – Jap

PINK FLOYD – Atom Heart Mother – Atom Heart Mother (1970) – Uk

 

 

Podcast OAPLP#18

 

This entry was posted on jeu 21 Jan 2016 dans la catégorie Non classé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Émission du 20/01/16”

  1. Olivier Says:

    Salut !
    Toujours un plaisir d’écouter votre podcast.
    Pas vraiment fan de Kitayama, mais je sais que le prog japonais, c’est la madeleine de Proust de Clément !!
    L’annonce de François sur le to be free a été coupée très prématurément, je suis frustré de ne pas savoir ce que c’est (je ne vis plus à la X Rousse et Lyon depuis bien longtemps, mais je suis curieux de savoir ce qui s’y passe.)

    Une remarque, il y a 2 podcasts #16.

    Bon weekend !

  2. onarretepasleprog Says:

    Salut Olivier !
    Merci pour ton assiduité, et oui tu me connaît bien, je suis revenu de mon obsession pour tout ce qui sortait du japon mais ça a laissé des traces 😉 Et puis qui à part moi pourrait diffuser à la radio un morceau de Motoko Kitayama hein ?

    Désolé pour la fin du podcast effectivement mais (pour une fois) ça n’a pas été notre faute, la machine qui enregistre a plantée en cours de route et je n’ai pas pu récupérer les dernières minutes donc. Le Toubifri c’est un festival organisé par l’équipe de The Very Big Experimental Toubifri Orchestra, un big band de 17 membres qui réunit un peu la crème des jeunes musiciens de Jazz/Rock Lyonnais (mais tu connaît peut être ?). L’idée c’est de programmer pendant 5 jours les divers projets des zicos du collectif dans plusieurs lieux différents (La Triperie, Le Periscope, …) avec en final un concert du Toubifri. J’ai pas pu tout faire mais il y avait des choses vraiment cool, notamment ICSIS (avec le batteur de Poil et le guitariste de NI) et bien sûr le Toubifri, ça ça dépote en live. Toute cette scène est vraiment créative, rien que pour ça je suis bien content d’être à Lyon !

    Le doublon pour les podcasts est corrigé, merci !

    A bientôt,
    Clem

Leave a Reply