Émission du 08/01/20

jeu9 Jan 2020

 

Hello,

 

Adieu 2019, bienvenue 2020 !

Pour marquer le coup de ce changement de décennie, nous avons décidés de consacrer les quatre émissions du mois de janvier à une rétrospective des années 2010. Comment s’est porté le rock progressif face une évolution rapide et radicale de l’industrie musicale et des habitudes d’écoutes ? Pas si mal ! Entre les vétérans des années 70, 80 ou 90 (ça ne nous rajeunit pas !) et les nouveaux venus, il n’y pas eu à se plaindre en terme de sortie de grande qualité.

 

Inutile de préciser que notre sélection sera éminemment partiale et subjective !

 

Pour commencer, ce premier volet était dédié aux groupes de la première génération, les fondateurs du prog et les grandes formations  de l’âge d’or à la fois artistique et commercial des années 70. Le temps passe, beaucoup de musiciens nous ont donc quittés, mais si certains ont surtout comptés sur la nostalgie, d’autres comme Van Der Graaf Generator ont montrés de très beaux restes en produisant des albums n’ayant pas à rougir face à leurs classiques de la grande époque. Même si pour Magma, c’est en se basant souvent sur des compositions anciennes n’ayant pu être enregistrées à l’époque de leur création.

Cas à part comme souvent, c’est par ses concerts que King Crimson s’est démarqué, avec un Robert Fripp qui a décidé de ressusciter le répertoire du groupe comme jamais (dont certains titres jamais interprétés en live jusque là) par le biais d’un formation inédite à (notamment) trois batteries, mêlant petits nouveaux et vieux de la vieille. Pour un résultat magistral, qui parvient par la perfection de l’interprétation et l’ajout d’arrangements inédits à justement éviter (parfois de justesse) l’écueil du passéisme.

Mais à l’instar du Endless River de Pink Floyd, album musicalement oubliable mais qui doit surtout se voir comme un ultime et émouvant hommage à Rick Wright, le temps est venu pour ces groupes mythiques de tirer progressivement leur révérence et de laisser la place aux nouvelles générations, loin d’être avares en talent et en créativité.

Ce sera pour les prochaines émissions !

 

 

 

La Playlist

 

PINK FLOYD – That’s What We Do (6:17) – The Endless River (2014) – Royaume-Uni

KING CRIMSON – Meltdown/Radical Action II (6:50) – Meltdown Live In Mexico (2017) – Royaume-Uni

VAN DER GRAAF GENERATOR – Aloft (7:19) – Do Not Disturb (2016) – Royaume-Uni

SOFT MACHINE – Fourteen Hour Dream (6:24) – Hidden Details (2018) – Royaume-Uni

MAGMA – Slag Tanz Parts 5-7 (7:40) – Slag Tanz (2015) – France

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#180

 

 

This entry was posted on jeu 9 Jan 2020 dans la catégorie Non classé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply