AU SUD, DES CONFLITS

Depuis jeudi 2, donc, l’association Regard sud présente des films de cinématographies peu diffusées en salles et encore moins à la télévision.

Jeudi, un très beau mélodrame marocain sous le signe fatal de Carmen, « L’amante du Nil » ou l’amour comme miroir aux alouettes. La réalisatrice n’a pas pu, hélas, se joindre à nous.

Vendredi, deux films. A 19h, Safaa Fathy, dans son très beau « Mohamed sauvé des eaux » venu d’Egypte, filme un frère et un pays malades. Des manifestations sauvages contre les usines polluant les eaux du fleuve font un peu « répétition générale » de la révolution à venir. A 21h15, Meyar Al Roumi filme la Syrie d’où l’on souhaite partir dans son « Round trip ». Deux amoureux « non régularisés » s’enfuient provisoirement… en Iran (scènes tournées au Liban au vu du sujet).

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.