DANSES AVEC LA MORT

L’Institut Lumière (25 rue du premier film Lyon 8ème) vous propose jusqu’au 7 juillet deux rétrospectives.

La première présente la presque intégrale des films joyeusement mélancoliques de Jacques Demy. Ne manque que le curieux « Lady Oscar » tourné pour la télé japonaise en 1979. A part « Une chambre en ville » où l’absence de Michel Legrand à la musique se fait cruellement sentir et le catastrophique « Parking », de jolis moments de cinéma vous attendent.

La deuxième est consacrée à Sam Peckinpah. Ames sensibles s’abstenir. Son cinéma clot violemment le code Hays en vigueur entre 1930 et 1965. Ce code interdisant toute violence dans les images, sa fin provoquera l’excès inverse.

http://www.institut-lumiere.org/

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.