RESISTANCE

Je vous transmet un communiqué sur une situation actuelle à Lyon qui ne peut durer.
collectifvigilance69.over-blog.com
Attac, CCRASS, CGA, CGT Educ’Action, CGT Vinatier, CNT, COVRA, EELV,  Fédération Rhône-Alpes des MJC, Front de Gauche (PCF, PG, GU, GA, Alternatifs,  FASE, CA), FSU, HES, JEL, LDH, Planning Familial, MRAP, NPA, PS, Ras l’Front,  RESF, Résistance Citoyenne, SOS Racisme, Sud Education, Union Syndicale  Solidaires, UJFP, Les Voraces…
Mercredi 22 mai 2013
Communiqué de presse

Le GUD Lyon encore impliqué dans une agression raciste

Dans la nuit du vendredi 17 au samedi 18 mai, une nouvelle agression raciste  a eu lieu dans le centre ville de Lyon.
Les faits se sont produits au niveau du square Pelloux dans le 3ème  arrondissement.
Deux couples qui rentraient à vélo se sont fait abordés par plusieurs jeunes  : insultes racistes puis pluie de coups sur les 4 personnes.
Le bilan est sérieux puisqu’une des personnes agressées s’est vu prescrire 15  jours d’ITT.
Et qui retrouve-t-on une nouvelle fois derrière cette agression raciste ?
Des membres du groupuscule d’extrême-droite dirigé par Steven Bissuel, le Gud  Lyon.
Le même jour, déjà un membre du Gud avait été interpellé par les forces de  l’ordre lors d’un énième rassemblement non autorisé contre la loi offrant la  possibilité aux couples de même sexe de se marier (voir captures d’écran).
Et ce n’est pas la première fois puisque l’on retrouve officiellement ou  officieusement ces nazillons sur presque toutes les affaires d’agressions  verbales ou physiques sur Lyon depuis quelques mois (voir article du site  ReflexEs : http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article495).
Nous attendons avec impatience la réaction d’Albert Dourte, Directeur de la  Sécurité Publique du Rhône, qui n’avait pas hésité le 10 mai dernier à tenir des  propos complètement hors de la réalité lyonnaise en comparant le rassemblement  antifasciste du 9 mai aux exactions d’extrême-droite sur la ville. Que  pense-t-il de cette nouvelle agression ? S’agit-il là aussi d’une guerre des  extrêmes ?Faut-il rappeler une nouvelle fois la réalité des faits ?
Depuis 2010, le collectif a répertorié une quarantaine d’agressions et  environ 500 jours d’ITT ; et encore beaucoup d’agressions ne font pas l’objet  d’une plainte ou d’une enquête.
Faut-il rappeler l’inconscience des pouvoirs publics qui n’ont pas hésité le  9 mai dernier, à laisser deux rassemblements fascistes non-autorisés se dérouler  (dont un de ce fameux Gud Lyon) ?
Jusqu’à quand ces groupes sous couvert de patriotisme, de nationalisme ou de  liberté d’expression pourront-ils polluer nos rues d’actes racistes, homophobes,  sexistes et violents ?
CV69
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.