le 3 janvier, gare à l’égocentrisme !

Selon le calendrier de la Mère Hébé, nous serons la saint Bétancourt, patron des égocentrismes. Ce sera en effet l’anniversaire (60 ans) de la fin de la dictature au Venezuela. Bravo monsieur Romulo Bétancourt, premier président « démocrate » : enfin les partis de gauche et les syndicats seront interdits sur ce territoire, pour favoriser le mirifique développement économique ! « Je suis le premier réformiste nationaliste », s’écrie-t-il. Depuis, il a fait des bébés.

Nous tâcherons donc, par l’intermédiaire de nos habituelles rubriques imbues d’elles-mêmes, de vous décliner le synopsis du fameux roman « Moi et les autres »… d’un auteur anonyme. Encore que certains, c’est certain, s’y reconnaîtront.

rubrique alpha – Altérité.
rubrique bêta – Miss Cosmos et Miss Bonus descendent de la constellation des Pénates, à bord de leur navette spéciale, pour nous donner des nouvelles d’ici-bas, vues de là-haut, au moyen de leur (très) célèbre télescoop.
rubrique gamma – Les Bétancourt, toujours.
rubrique ba… ba… y’aka – On nous fait la leçon.

… et puis après, brisez le miroir (il ment) !

Poster un commentaire