Théâtre de la gamelle

une émission de théâtre radiophonique initiée par la compagnie les Montures du Temps

Ovidie – Diglee – Lettres à nos amants foireux

Posté le | ven 14 Mai 2021 | Aucun commentaire

Ce vendredi 14 mai 2021, l’émission théâtre de la Gamelle a été dédié autour de la deuxième collaboration entre Ovidie et la dessinatrice lyonnaise Diglee « Baiser après hashtag metoo. Lettres à nos amants foireux » sortie dans nos librairies en 2020 . Ovidie est l’une des figures proue du féminisme pro sexe en France. En effet elle a commencé sa carrière et s’y fait connaître, dans le milieu du X, en tant qu’actrice et réalisatrice de film porno chez les productions Dorcels à la fin des années 90, dont elle fut l’une des égéries ; carrière qu’elle a commencé à 18 ans et qu’elle fit en parallèle de ses études de philosophie. Elle fit ce choix  par revendication féministe et philosophique, ayant découvert le féministe pro sexe, et le porno féminisme originaire des Etats-Unis, via des films pornographiques réalisés par des américaines, elle décida de l’amener en France à sa manière. Elle mit fin à sa carrière, sans pour autant tourner le dos à ce milieu, car elle écrit de nombreux ouvrages, et réalise des documentaires traitant de certains aspects de l’industrie du X, du porno féminisme et du travaille du sexe  tel que « Porno Manifesto », « A un clique du pire », « Rhabillage », « Pornocratie » et « Là où les putains n’existent pas », ainsi que des ouvrages et des documentaires traitant de l’influence néfaste du patriarcat sur le corps des femmes et sur leur sexualité, et l’influence de la sexualité à outrance dans notre culture sur notre rapport aux autres et envers nous-même, des œuvres telles que « A quoi rêve les jeunes filles » « Tu enfanteras dans la douleur », « Libres, le manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » et « Baiser après hashtag metoo. Lettres à nos amants foireux ». Ces deux dernières œuvres sont le fruit de la collaboration d’Ovidie avec la dessinatrice Diglee. La première, sortie en 2017, a été récemment adapté en série d’animation sous format court, et produit par Arte. Quand à la dessinatrice de ces deux ouvrages, Diglee, de son vrai nom Maureen WINGROVE, est une autrice illustratrice de bande-dessinée , de roman avec sa trilogie « Le Journal intime de Cléopâtre Wellington », série pour un public adolescent. D’origine lyonnaise, elle fut formée et diplômée en 2009 aux arts appliqués à l’école lyonnaise Emile Cohl. Engagée elle aussi dans la cause féministe, elle publie une partie de ses ouvrages, dessins et articles son son blog personnel: Diglee | Mon blog d’illustratrice. Elle travaille pour la presse, la publicité et l’édition.

Lecture : Tiphaine BISSUEL, Maïté CUSSEY, Camille DAVIN, Angélique ZAINI
Animation : Tiphaine BISSUEL
Technique : Gaspar BLANCHARD
Mixage son : Jonathan MONIER

Musiques :

Gauvain SERS « Excuses-moi mon amour »

Anne SYLVESTRE « La faute à Eve »

Nirvana « Rape me »

Aretha FRANKLIN « Respect »

Suggestion culturelle lié à l’émission:

Les épisodes de l’adaptation de « Libres le manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » produit par Arte, disponible sur Youtube

La bibliographie d’Ovide

Le documentaire « A quoi rêvent les jeunes filles » réalisé par Ovidie, disponible sur Youtube

La bibliographie et le blog de Diglee Diglee | Mon blog d’illustratrice

L’émission en podcast d’Ovidie sur l’abstinence et l’absence de sexualité sur France Culture « Vivre sans sexualité »
 

P

Comments

Poster un commentaire