Tous les articles par lesclefsabonnettes

C’est quoi une écriture féministe ?

Le langage, la langue, écrite ou orale, permet de communiquer nos pensées, d’interagir entre nous. Mais aussi, la langue structure nos pensées et elle reflète notre perception du monde. Elle est normée, et elle n’introduit pas que des mots, mais également des concepts, des représentations, des valeurs, des stéréotypes, dont le sexisme fait partie par exemple, entre autres. On peut donner des exemples connus comme la fameuse règle “le masculin l’emporte toujours sur le féminin” s’agissant de grammaire martelée depuis bien jeune, ou encore la masculinisation des métiers, des fonctions, des titres et grades prestigieux. On pense aussi aux expressions et aux insultes à caractère sexiste et/ou sexuel, fortement ancré dans nos usages de la langue qui banalise le langage sexiste, perpétue les stéréotypes, les inégalités, les discriminations, les violences et brident nos imaginaires. En plus du langage en lui-même, la littérature, comme bon nombre d’autres arts, a effacé les écrivaines de l’histoire d’une part, en imposant le “male gaze”, le regard masculin, et en imposant des contenus stéréotypés, sexistes, invisibilisant les femmes et les minorités de genre, pour ne citer qu’elles, leurs vécus, leurs forces, leurs singularités. Ce soir, on a voulu réfléchir à comment écrire autrement, à ce qu’était une écriture féministe, une écriture dite “inclusive”. À cette occasion, on est très contente d’accueillir des invitées qui nous parleront de leur atelier d’écriture et de leurs travaux : salut Elise, Ronja !
Mais avant ça on va commencer par parler un peu d’actualité, bien trop préoccupante, en faisant des liens entre antifascisme et féminisme.

Retrouvez une de nos invitées ici : https://elisebonnard.com/ et ici : https://www.papiercharbon.fr/

Ressources qui ont servies pour l’émission :

La théorie de la Fiction-Panier d’ Ursula K. Le Guin : https://www.terrestres.org/2018/10/14/la-theorie-de-la-fiction-panier/

Des femmes et du style. Pour un feminist gaze, Azélie Fayolle

Un réveil antifasciste venu du féminisme, ntretien Auxi J. León, Ana Luna, Réalisé par Marie Montagnon, Viviane Albenga, Mouvements 2020/4 (n° 104)2020/4 (n° 104), pages 106 à 114 : https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=MOUV_104_0106&download=1

Une chanson pour la fin : Niñx – Ana Tijoux

Apprentissage, transmission, désapprentissage

En ce 17 mai, avec les bonnettes on avait envie de réfléchir autour de l’apprentissage, qu’est-ce que ça veut dire apprendre ou peut-être désapprendre, transmettre… c’est finalement ce qui se passe pour nous en étant ici, dans ces studios, à discuter et tirer des fils autour de thème, de théories, de concepts, d’actualités, mais aussi à prendre les micros et faire fonctionner une table de mixage…


Une des définitions du dico par exemple ça peut être : « Acquérir la connaissance d’une chose par l’exercice de l’intelligence, de la mémoire, des mécanismes gestuels appropriés, etc » mais une autre définition nous dit aussi « acquérir par l’expérience, le contact des humain.es, etc., la connaissance de ce qui sert pour la conduite de la vie. »
Nous, on est passées par différentes institutions dans nos vies d’enfants et d’ados pour apprendre à lire, à écrire, peut être apprendre des métiers, peut-être pour conduire, tout un tas de chose finalement. Ce qui est chouette c’est qu’on continue d’apprendre tout un tas de choses aussi, dans nos vies d’adultes.
On a cherché à savoir un peu théoriquement comment ça se passait dans notre cerveau quand on apprend, on a aussi récolté des témoignages divers autour d’apprentissages récents ou moins récents, une expérience de l’école auto-gérée de Lyon et on est ravies d’avoir une invitée qui nous racontera son parcours d’électricienne !

Bonne écoute !

Les films des bonnettes – émission du 19 avril 2024

Pour cette émission, on reviens sur quelques films de réalisatrices ou scénaristes pour les jours de pluie ou de soleil, les nuits où l’on a besoin de s’évader ou se mouvoir. Pourquoi on pense que ces films sont à ne pas manquer ? Bonne écouté !

Liste de films :

  • L’une chante, l’autre pas – Agnès Varda (1977)

  • Thelma et Louise – Ridley Scott et scénario de Callie Khouri (1991)

  • Les Merveilles – Alice Rohrwacher (2014)

  • Mustang – Deniz Gamze Ergüven (2015)

  • Il reste encore demain – Paola Cortellesi (2023)

  • La amiga de mi amiga – Zaida Carmona (2022)

  • Frida – Julie Taymor (2002)

  • Aftersun – Charlotte Wells (2022)

On a écouté dans cette émission…

  • The abortion song du film L’Une Chante, L’Autre Pas (Agnès Varda, 1977)
  • Dos días en la vida – Fito Páez (1992)
  • Nessuno – Petra Magoni, Ferruccio Spinetti (2004)
  • A bocca chiusa – Daniele Silvestri, Paola Cortellesi (2023)
  • The L World Theme – BETTY (2004)
  •  La despedida – Shakira (2002)
  • Under Pressure – Queen, David Bowie, Oliver Coates (2022)

Première émission le 8 mars 2024 !

Après plus de quinze ans d’ondes féministes, Lilith, Martine et les autres s’arrêtent et Les Clefs à Bonnettes débutent sur Radio Canut !

Depuis 2008, le créneau est tenu par Lilith, Martine et les autres. Il n’y a plus personne de la création de l’émission depuis un certain temps. Alors on a voulu réfléchir ensemble à ce qu’on voulait, nos bases, et tout ça nous a mené vers un changement d’émission, un changement de nom, tout en gardant la volonté d’une émission féministe. Ce processus, il est possible parce qu’on a intégré l’émission Lilith Martine et les autres, parce qu’on y a pris nos marques, le plaisir et la force de participer à une émission féministe. Il est aussi possible grâce à toute la lutte portée par les copaines pour la place des questions féministes au sein de Radio Canut, pour avoir participé à construire RadioRageuses, et ouvert la voie, nos voix. Alors surtout, on voulait vous dire merci.

Et voilà, c’est les Clefs à Bonnettes, on nous souhaite longue vie, et on vous laisse écouter ici nos envies ! :