Hellfest 2013 par Laurent (le grand timonier)

Arrivé le jeudi soir et découverte du camping, à peu près identique à l’année dernière.

Et enfin le vendredi matin découverte du site avec quelques changements (la « Warzone » est en plein air, la tente « Valley » est plus grande, la zone « bouffe » est réaménagée).

 

 

Les concerts du vendredi:

 

7 weeks : 1er concert du Hellfest …. et première bonne surprise de la part de ce groupe de Limoges qui a vraiment le vent en poupe. 30 minutes de rock teinté de stoner avec un groupe énergique, de bonnes compos …. et un public réceptif. Ça commence bien !
Kissin dynamite : les allemands et leur sleeze ne parviendront pas à me convaincre. Un ou 2 titres sont sympas. Sans plus.
Black Spiders : bonne découverte. Le groupe pratique un rock stoner agréable. Manque certain d’originalité compensé par pas mal d’énergie.
Vektor : s’il y avait un groupe que j’attendais au Hellfest c’était bien Vektor. Nouvelle sensation de la scène thrash, leur 2ème et excellent album « outer isolation » laissait présager un fort potentiel. Et ce fut le cas. Excellent concert, bon son et très bon accueil du public. On a put voir que Vektor était vraiment un groupe très technique avec une musique lorgnant sur la vague techno-thrash des années 80 (Coroner, Watchtower, ….) … et un chant très …. euh …. difficile au premier abord (très extrême) mais super efficace. Bref, la claque ! Notons l’arrivée de la célèbre pluie clissonnienne durant le set du groupe, pluie qui va nous accompagner durant 3 jours.
Hardcore superstar : Le plus heavy des groupes sleeze a pris d’assaut la mainstage 1 à 13h35 pour une bonne prestation, pleine d’énergie. Je suis juste resté sur ma faim au niveau de la setlist où mes morceaux préférés du groupe n’ont pas été joué …
Heathen : ah quel plaisir de voir enfin ce groupe rescapé et reformé du thrash des années 80. Bon concert avec pas mal de morceaux de l’excellent dernier album « the evolution of chaos ». Le groupe reste méconnu (pas beaucoup de public devant la prestation du groupe) mais très bon concert.
Saxon : que dire …. saxon égal à lui même avec un bonne prestation, un chanteur toujours excellent et les titres du nouvel album passent bien l’épreuve de la scène. Sans surprise donc .. mais toujours sympa à voir et à entendre.
Europe : le retour de Europe après l’excellente prestation de 2009. On a connu Joey Tempest (chant) plus en forme mais le groupe assure toujours sur scène …. et inévitablement le final mythique avec « the final countdown ». Du bonheur !
Testament : le groupe est là pour présenter sur scène son dernier et excellent album « dark roots of earth ». Chuck Billy (chant) est très en forme, la paire de guitaristes assure un max … seul point noir et pas des moindre, le son vraiment pas terrible, souvent proche de la bouillie sonore …  dommage

Twisted Sister : ENORME. Le concert du jour. Le groupe est ultra en forme, notamment Dee Snider (chant) qui malgré un âge avancé assure toujours autant. Et le public est exceptionnel, obligeant même le groupe à recommencer à jouer l’hymne «  We’re Not Gonna Take It ». Exceptionnel !

 

Kreator : contrairement à Testament, Kreator a un très bon son et nous délivre un show certes sans surprise (quelques extraits du dernier « phantom antichrist » et des classiques du groupe) mais c’est hyper efficace, ultra thrash et super énergique. Thrash teuton incontournable.
Whitesnake : le père Coverdale nous gratifie de sa présence avec un début de concert plutôt mou. On sent qu’il fatigue, notamment au niveau de la voix, où il est heureusement épaulé par les cœurs chantés par les autres membres du groupe. Le 2ème partie de show fait la part belle aux tubes et permet aux 2 guitaristes exceptionnels (Reb Beach et Doug Aldrich) de montrer toute l’étendue de leur talent. Le show décolle enfin et ça fait plaisir de voir et d’entendre Whitesnake. Par contre on subira les habituels et insupportables solos de batterie et de guitares.
Helloween : début de concert en mode old school avec « eagle fly free ». Ça commence super bien ! Le reste sera plutôt pas mal même si les morceaux récents me paraissent sur scène plus faibles que les classiques tel « I’m alive » ou « Dr Stein ». Classique mais efficace de la part des citrouilles allemandes.
Def Leppard : la tête d’affiche du jour …. début du show par quelques morceaux piochés dans différents disques notamment de vieux morceaux comme l’excellent instrumental de l’album « high and dry », « Switch 625 ». Petit break inutile où l’on visionne des extraits de DVD puis débute « hysteria ». Le disque sera joué en entier et le groupe s’en sort pas mal pour retranscrire en live cet album sur-produit, avec pleins de cœurs. On notera le look ridicule de Phil Collen (guitariste) le torse nu, huilé, digne de Manowar ! Le groupe terminera par un rappel avec le tube « Rock Of Ages ». Ce fut un peu mou mais je reste heureux d’avoir pu revoir Def Leppard .

 

Les concerts du samedi:

 

Skindred : la bande à Benji a le dur privilège d’ouvrir les concerts de la Mainstage de ce samedi matin. Et chose incroyable, le public se déplace en masse pour occuper quasiment tout l’espace disponible. Autant de monde à 10h30 comment est-ce possible ? En tout cas le public ne s’est pas trompé puisque Skindred nous délivre son metal fusion entre ragga et neo metal de manière ultra puissante et dynamique. Ça saute dans tous les sens, Benji arrivera à faire mettre une partie du public torse-nu (alors que ça caille à Clisson à 10h30 du matin). Bref une ambiance de folie, un set court (35 min) mais d’une rare intensité. Mon concert préféré du Hellfest. ENORME !!!!!!!!!!!!
Attentat rock : une sorte de blague après la performance de Skindred, en tout cas c’est comme ça que je l’ai pris. Le groupe français issu des années 80, qui déjà à l’époque ne fut pas parmi les meilleurs, se retrouve à distiller son hard tendance FM, décalé au possible, devant un public qui s’effrite au fur et à mesure de l’avancée du concert. Une grande partie de l’album « trike » va nous être proposé, album que j’ai toujours trouvé nul donc sur scène ça ne le fait pas vraiment. Heureusement ils termineront leur set par « le gang des saigneurs ». Certes les musiciens savent jouer mais j’avoue n’avoir pas du tout accroché.
Procession : Retour sous la tente « valley » pour découvrir ce groupe chilien de doom old school. Le son très bon nous permet d’apprécier cet ultra doom façon Black Sabbath ou Candlemass. Le tempo est bien évidemment ultra lent mais ça fonctionne bien. Bonne petite découverte.
Audrey Horne : grosse attente pour moi que le concert de Audrey Horne, groupe découvert il y a 2 ans au Hellfest et dont le dernier album « youngblood » est une tuerie de classic rock. Et bien pas de déception …. ça assure du côté des suédois avec un chanteur excellent et dynamique et 2 guitaristes qui tuent ! Les titres du derniers disques joués en majorité nous démontrent une fois de plus que Audrey Horne est un groupe à suivre.
Uncle acid and the deadbeast : bon concert de ce groupe qui pratique un rock psyché de très bonne facture.
Witchcraft : grosse attente de ma part car je suis fan de ce groupe. La scène est disposée de telle manière que tout le monde se trouve au même plan, la batterie étant placée à droite. Notons le look très hippie du batteur, assez drôle durant tout le concert. Alors suspens …. Witchcraft tient-il la route sur scène ? Et bien oui. J’ai vraiment apprécié la performance du groupe même si l’attitude bizarroïde du chanteur peut paraître déconcertante. Tout cela ajoutant du mystère à la musique du groupe.
Karma to burn : on ne présente plus ce groupe de stoner instrumental dont c’est le 3ème concert au Hellfest. Le groupe monte sur scène et bizarre le trio s’est transformé en duo ! Mais où donc est passé le bassiste ? Du coup la prestation du groupe perd beaucoup de groove et on est à des années lumières de la qualité habituelle des concerts du groupe. Sympa quand même …

Down : une nouvelle fois le groupe se produit au Hellfest. Pas de grosse surprise, le stoner ultra puissant du groupe fait mouche. Phil Anselmo (chant) est vraiment dingue, se frappant même le front avec son micro pour faire réagir le public ! Du tout bon !
Accept : énorme attente de ma part puisque c’est la première fois que je vois le groupe avec le nouveau chanteur. Et bien, pas de soucis, celui-ci assure parfaitement, aussi bien sur les classiques que sur les morceaux des 2 dernières productions du groupe. Le heavy metal ultra puissant d’Accept est vraiment au top aujourd’hui. Et oh surprise, pendant le morceau « ball to the wall » arrive sur le côté de la scène Phil Anselmo (Down, Pantera) qui semble chanter ce morceau culte d’Accept …. et … chose incroyable, le groupe entame son dernier morceau « fast as a shark » et Phil Anselmo vient chanter en duo le morceau avec le chanteur d’Accept. ….. tout simplement incroyable et énorme !
Papa Roach : bon, pour être un peu devant à ZZ top je m’avance et doit subir le show de Papa roach. Ce n’est pas ma tasse de thé mais le groupe est vraiment efficace et son chanteur , malgré un côté insupportable et irritant assure vraiment et fait le show.
ZZ Top : ah voilà les trois papys du blue-rock texans. Gros son pour une prestation « tranquille », pas mal de vieux morceaux, les classiques et les tubes des années 80 avec projection de clips de l’époque avec voiture rouge et filles sexy. Certes c’est un peu toujours pareil mais c’est quand même la classe. Bon concert.
Manilla road : je m’étais dit que j’irais voir ce groupe culte de la scène épic-heavy metal. J’avoue que les disques, quasiment tous avec son déplorable, ne m’ont jamais permis d’apprécier à sa juste valeur ce groupe mythique …. bon et bien c’est pareil sur scène. Maintenant je sais pourquoi ils ont un son pourris sur disque, c’est un choix car le guitariste (seul rescapé des années 80 et leader du groupe) a un son de guitare de merde …. c’est donc un vrai choix artistique …. du coup je pars au bout du 3ème morceau discuter avec Stéphane, un copain du magasine Rockhard.
Candlemass : ahhhhhhhhhhhhhhhh …. un de mes groupe préférés …. donc c’est dire si j’attendais ce concert. Pas déçu puisque la prestation du groupe est excellente (malgré des problèmes de son au début du concert pour le chanteur et un des guitaristes). La playlist est sympa avec des titres du dernier disque (prophet en intro, waterwitch, psalm for the dead, ..) et des incontournables tel « bewitched » ou la fin grandiose sur « solitude ». Seul le morceau « Black As Time » fut assez moyen. Quand à Mats Leven (chant) il a parfaitement assuré son rôle.
Kiss : à cause du concert de Candlemass je ne verrai que la fin du concert de Kiss (40 min). La prestation rappelle celle de 2011, gros show, effets pyrotechniques, tubes à foison , du bon Kiss quoi !

 

Les concerts du dimanche :

 

Leprous : ce groupe atypique de metal progressif a la lourde charge d’ouvrir les concerts dans la tente « temple ». Le public est certes clairsemé (il est 10h30, 3ème jour de festival!) mais celles et ceux présentent réagissent bien à l’excellente musique du groupe. Le chanteur (il joue aussi du clavier), avec sa voix souvent proche de celle du chanteur de Muse mais aussi quelques fois avec un chant extrême envoûte l’audience. Très bon concert pour ce groupe norvégien. Impatient de les voir avec un concert plus long.
Waltari : là aussi le public est assez rare mais cela n’empêche pas le groupe de se donner à fond avec cette musique indéfinissable, qu’on imagine certes plus voir et écouter après 22h mais qui passe bien aussi à 11h en ce frais matin. Waltari termine son set par l’incontournable « so fine » dans une excellente version. Groupe rare et méconnu et pourtant excellent.
My sleeping karma : bon concert de ce groupe de rock psyché.

Graveyard : simple : 40 minutes de bonheur classic rock. Le groupe pioche dans ses 3 albums pour ce court mais énergique concert. Excellent.

 

Danko jones : je découvre le groupe et son leader sur scène et je constate que le canadien est vraiment un très bond frontman. La prestation est impeccable. Bon moment.

Spiritual Beggars : j’attendais beaucoup de ce concert car le groupe a sorti un des meilleurs albums de classic rock/stoner de ce début d’année. Et bien je ne fut pas déçu. Le concert fut énorme, une ambiance de folie, un chanteur exceptionnel, Michael Amott (guitare) toujours aussi bon. J’adore !!!!!!
Newsted : entendu et vu de loin : je n’ai pas eu envie de m’approcher et de me mettre dans le concert ! Que dire ? Je ne trouve pour l’instant aucun intérêt à la musique de Newsted.
Dilemme du jour : Voivod ou The sword. Comme j’ai déjà vu Voivod j’opte pour le metal sabbathien de The Sword. Bon choix puisque le concert fut excellent, servi pas un son très très bon. Les compos pas toujours faciles d’accès du groupe passent très très bien en concert. Bon moment !
Gojira : vu de loin : son de merde. Le concert de Lyon était bien mieux.
Symphony X : pas facile de faire du metal progressif au Hellfest 2013 puisque Symphony X est le seul représentant du genre. Le public n’est pas très nombreux mais la prestation du groupe est géniale. Toujours très axée sur le dernier album « iconoclast », très heavy, la performance du groupe est toujours parfaite, entre démonstrations techniques du duo guitare/bass et voix exceptionnelle de Russell Allen, le concert fut vraiment très bon.
The Toy dolls : parenthèse punk old school avec ce groupe culte qui pratique un punk drôle et sympa. C’est l’occasion aussi de découvrir la « warzone », désormais à l’extérieur. Le public est ultra nombreux et je me revois 20 ans en arrière à écouter la cassette du groupe que j »avais usé jusqu’à la corde. Du pur bonheur teinté de nostalgie !
Lordi : vu de loin, prestation marrante, gros show mais je n’accroche pas à ce groupe.
Volbeat : le groupe se retrouve en tête d’affiche alors que sa notoriété reste limitée en France (contrairement à certains pays où le succès du groupe est énorme). Allaient-il arriver à relever le défi …. et bien oui …. le métal teinté de country, avec des morceaux de Johnny Cash dedans passe à merveille. On tape du pied, on chante, ça groove un max. Notons les hommages du groupe à jeff Hanneman (guitariste de Slayer décédé il y a quelques mois) et à Clutch (donc la prestation a été annulée suite à un décès dans la famille du chanteur). Le nouveau guitariste (ex-Anthrax) s’est bien intégré au groupe et la prestation de Barney (Napalm Death) sur un morceau est sympathique. Très bon concert.
Et pour finir :
Ghost : suite à un changement de programme le groupe se retrouve sur la mainstage à finir le festival. Au vue de la mise en scène du concert et du succès du groupe cela semble être un bon choix. S’en suit un peu plus d’une heure de messe satanique avec Papa Emeritus en chanteur et maître de cérémonie, grimé en prêtre satanique. Leur musique pop/métal sert à merveille cet office musical irrévérencieux (à prendre bien sur au second degré car on est ici plus proche du théâtre que du satanisme malsain véhiculé par certains groupes). Tout simplement énorme !!!!!!!!!!

 

Les photos (sauf Skindred) sont de Manuwino

 

Cette entrée a été publiée dans compte rendu de concerts, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Hellfest 2013 par Laurent (le grand timonier)

  1. JD dit :

    Ça donne envie d’y retourner ! 3 jours c’est trop court… ou bien non, il faudrait 2 jours une fois tous les deux mois… enfin bref. Super fest et ton compte rendu met en lumière des groupes à découvrir. On pourrait croire que tu es le seul à les connaitre mais il semble que non 😉

    … dire que tu as loupé Korn … :-p

  2. JD dit :

    Comme ça m’a mis nostalgique, je me suis fait des petits replay sur Arte Live Web.
    Je vous laisse la meilleur ambiance du fest.

    Si vous avez pas le temps de tout voir, regardez à partir de 35 min pour avoir une petite idée de ce que ça donne. Le meilleur du n’importe quoi français !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *