Coups de coeur – Avril / Juillet 2013

Quelques nouveautés encensées par le « grand timonier » de Noise Pollution

Black Sabbath « 13 »

Bien évidemment cet album fut le plus attendu du début de l’année 2013, il faut dire que depuis « never say die » en 1975 la formation historique n’a plus enregistré d’albums (si ce n’est 2 titres sur « reunion » en 1997, titres qui ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable). Alors qu’en est-il de ce disque, enfanté dans la douleur (Tony Iommi est atteint d’un cancer et en cours de traitement)? Assez difficile de se prononcer. Si on rêve que Black Sabbath ré-invente le heavy metal comme il l’a fait dans les années 70 , cet album est décevant car bien évidemment il ne fera surement pas figure d’album mythique, de référence, ….. mais tout ça ne peut arriver qu’une fois ….. par contre si on prend ce disque pour ce qu’il est, un album fait par de grands musiciens qui n’ont plus rien à prouver alors on fait comme moi, on vibre d’entendre à nouveau cette musique, portée par les riffs très doom de Iommi, la voix si particulière d’Ozzy …. et rien que pour le titre « god is dead? » cet album vaut le détour. Je pourrais revenir sur le son, trop moderne à mon goût mais qui ne gâche en rien ce disque et sur l’absence du batteur originel (Bill Ward), vraisemblablement pour des raisons de gros sous ….. mais ne boudons pas notre plaisir de ré-écouter black Sab ….

 

Megadeth « super collider »

N’y allons pas par quatre chemins, j’adore cet album. Bien sur Dave Mustaine et sa bande ont lâché le thrash pour sortir un album plus heavy, très mélodique, proche des albums comme « risk » ou « criptick writings », albums assez moyens quand même (doux euphémisme!). Mais moi j’adhère totalement à cet album (bien plus qu’aux derniers en date), les morceaux sont accrocheurs, mélodiques, courts et efficaces. Le fan de Megadeth que je suis reste sous le charme du rouquin américain le plus célèbre du metal …..

The Winery Dogs

Amateurs de metal mélodique (genre Mr Big), cet album est pour vous. Super groupe s’il en est puisqu’il regroupe Mike Portnoy à la batterie (dream Theater, …), Billy Sheehan (Mr Big, …) à la basse et Richie Kotzen au chant et à la guitare. Musicalement on se situe proche de l’univers de Kotzen, c’est à dire un hard rock funkysant, avec pas mal d’influences blues mais, contrairement à ses albums solos qui sont assez inégaux, là on est face à une tuerie du genre. Ça joue, ça groove ….. bref énorme surprise.

 

Les coups de cœur thrash de cet été 2013

Pour moi ce sont 3 albums qui m’éclatent:

  1. Le nouvel album des anglais de Evile « skull«  reprend la suite de l’album précédent, c’est à dire un thrash efficace et quand même mélodique, avec un chanteur au timbre assez proche de James Hetfield. D’ailleurs la musique de groupe lorgne du côté de Metallica et Slayer.  Morceaux long, riffs complexes et thrash …. du bonheur
  2. Les irlandais de Gama bomb reviennent avec ce « terror tapes« . Là on est du côté thrash / cross over, pas très loin des excellents Municipal Wate, en un peu plus mélodique. Les morceaux sont ultra courts (entre 2 et 3 minutes), ultra efficaces. C’est bête et méchant et ça marche …..
  3. Havok peut se glorifier (ou pas!) de la pochette la plus moche de cet été. En dehors de cette faute de goût, le groupe, pas original pour un sous, propose un mix musical inspiré de la scène thrash des année 80 (Metallica, Slayer, Anthrax, Exodus, …).  Ça tabasse …..

Joe Satriani « unstoppable momentum »

Comment ça Joe Satriani sort encore des disques? Et bien oui. Après avoir pondu quelques chefs d’oeuvres dans les années 80 et au début des années 90, le guitar hero a sorti des albums un peu moins intéressants par la suite. Mais depuis il s’est bien repris avec ses 3 derniers disques (Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock en 2008, Black Swans and Wormhole Wizards en 2010 et maintenant Unstoppable Momentum). Bref sur ce nouvel album on retrouve ce qui a fait le succès de Satriani, des morceaux mélodiques, très accessibles et pourtant oh combien techniques. Le seul guitar hero dont la musique est audible par le commun des mortels …. respect absolu!

 

Parlons un peu de rock/métal occulte

Tout d’abord commençons par le nouvel et tant attendu album de Ghost « infestissumam ».  Le groupe, qui fait le buzz depuis plusieurs années, revient avec un nouveau disque. Alors digne successeur du précédent et oh combien génial « Opus Eponymous »? Alors oui et non. Oui car cet album est vraiment excellent, sorte de messe satanique très mélodique. Ambiance garantie. Et non car cette nouvelle production empreinte une nouvelle voie, moins metal, beaucoup plus pop.  Surprenant et envoûtant. Et quel concert au Hellfest!

Parlons maintenant des canadiens de Blood ceremony et de leur nouvel album « the eldritch dark« .  Sur ce 3ème et excellent disque on retrouve les ingrédients présents sur les 2 disques précédents: la chanteuse très 70’s, la musique très Black Sabbathienne, l’orgue et surtout la particularité du groupe, la flûte (certes une peu moins présente que sur les autres disques). Alors si vous êtes amateurs de rock 70’s tendance occulte et que vous appréciez la flûte, le groupe est à suivre de près.

 

Satan « life sentence »

Je vous propose maintenant un voyage dans le temps, réservé aux nostalgiques des années 80 et de la NWOBHM. Satan, groupe éphémère, a sorti « Court in the Act » en 1983. Cet album reçu de très bonnes critiques et le groupe devint culte (il sorti quelques années plus tard un autre album, plus thrash, « Suspended Sentence », que personnellement je préfère mais qui marquera moins les esprits). Après pas mal de changements de nom (Blind Fury puis Pariah), de changement de chanteurs, de séparations, le groupe s’est reformé et nous sort donc ce « life sentence ». Alors la musique de Satan en 2013? Et bien ce disque semble être la suite directe de « court in the act ».  Moi j’adore mais je ne suis pas sûr que les moins de 40 ans apprécient en grand nombre cet album !

 

Dans la série Stoner / doom:

Donc dans la série stoner / doom je vous présente mes 2 derniers coups de coeur: Kadavar « abra kadavar » et Orchid « the mouths of madness ». Chacun, à sa façon, revisite le genre influencé majoritairement par Black Sabbath. C’est très 70’s, avec de très bon riffs, une voix un un peu particulière pour le chanteur de Kadavar mais ces 2 albums sont vraiment excellents.

 

Volbeat « outlaw gentleman & shady ladies »

5ème album déjà pour Volbeat dont le succès dans certains pays européens est énorme. Bon chez nous ce n’est pas encore gagné pourtant ce nouvel album poursuit le travail du groupe dans le mélange improbable de rockabilly et de metal, avec un chanteur à la voix exceptionnelle. C’est toujours très varié, très mélodique et accessible. En dehors du morceau avec King Diamond (room 24), morceau génial et très heavy, le reste est plus « pop » mais toujours excellent.  Le groupe commence à avoir ses fans en France (pour preuve le bel accueil au dernier Hellfest), fans dont je fais parti et j’espère qu’enfin le groupe va être reconnu à sa juste valeur. On notera l’arrivée de l’ancien guitariste d’Anthrax, Rob Caggiano, qui nous gratifie de très bons solos sur ce disque.

 

Leprous « coal »

Mon coup de cœur de l’année. Pas tant d’ailleurs pour ce nouvel album que pour tous les disques (au moins les 3 sortis officiellement) que j’ai découvert ces derniers mois. Car disons le tout net, j’ai découvert Leprous il y a moins de 3 mois avec « bilateral » acheté pas cher (d’occasion) et depuis je vénère ce groupe qui pratique un métal progressif très moderne, parfois extrême au niveau des voix (le groupe accompagne sur scène Ihshan le chanteur d’Emperor c’est dire!). Alors ce nouvel album marque certes un changement important d’ambiance et de musique (quelques passages font maintenant penser un peu à Tool et le côté froid du groupe est très accentué ici) mais on est toujours en présence d’un excellent métal progressif, emmené par un chanteur exceptionnel qui lorgne pas mal du côté de Muse je trouve. Original, envoûtant et excellent.

 

Alice in Chains « the devil put dinosaurs here »

Retour gagnant pour ce rescapé du grunge et surtout de la mort de son chanteur historique, l’excellent Layne Staley. Mais, tel le phénix renaissant de ses cendres, le groupe est revenu en 2009 avec un très bon remplaçant William DuVall et un très bon album « Black Gives Way to Blue ». Et rebelote, une nouveau disque sort et à nouveau c’est du tout bon. Pas de grosse évolution mais on a droit à un album dense, hypnotique, difficile et assez sombre mais très réussi.

 

Les déceptions:

  • Queensrÿche: malgré un retour au son et à la musique des années 80/90, ce Queensrÿche 2013 ne me convint pas.
  • Orphaned Land « all is one »: le groupe abandonne le métal progressif teinté de death pour un heavy simplifié au possible, très accessible. L’album n’est pas mauvais, bien au contraire, mais je n’adhère pas autant qu’avant (on est loin de Mabool, chef d’œuvre du groupe!)
Cette entrée a été publiée dans coups de coeur, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *