MACHINE HEAD, lundi 15 février 2016, Coopé de Mai, Clermont-Ferrand par Raph

« An evening with MACHINE HEAD » Voilà une proposition bien alléchante. Bon, en dehors de toute connotation sexuelle à deux francs (euros ?), cette invitation semble fort intéressante aux premiers abords. Depuis le début des années 90, la bande de Rob Flynn a réussi à se construire une solide discographie doublée d’une réputation live hors du commun. Malheureusement, j’ai surtout croisé MACHINE HEAD en festival, c’est dire pour des performances plutôt courtes. Malgré tout, à chaque fois, les Américains sont apparus flamboyants telle une machine de guerre, emportant tout sur leur passage : une énergie débordante, un Rob Flynn grande gueule, sûr de son fait et surtout une litanie de tubes de power trash bien « In Your Face » propice aux craquages de cou.

mh-fev

Avec un tel savoir-faire, c’est à se demander d’ailleurs comment MACHINE HEAD n’a pas réussi à franchir un cap : tout cela est tellement percutant qu’on est presque déçu qu’ils n’aient pas réussi à toucher un plus large public pour rester cantonné à la scène métal. Mais ceci est un autre sujet.

Alors donc, avoir enfin l’occasion de voir MACHINE HEAD pendant 2h30 en salle, en tête d’affiche pour s’en prendre plein la tronche est une opportunité immanquable pour un fan lambda comme moi. Et même si pour ça il faut tenter le voyage à Clermont-Ferrand en plein de l’hiver. Pas grave ! Me voici parti avec le copain JD pour un concert qui s’annonce comme l’évènement de ce début d’année.

Nous étions prévenus : les billets annonçaient 20h30 pour le début du concert. Il s’agissait donc de ne pas être en retard sachant qu’aucune première partie n’était au programme : ben oui ! Le nom de la tournée est « An evening with MACHINE HEAD » et pas « A Gang bang with MACHINE HEAD and his friends ». Mais, miracle des miracles ! Malgré la distance, on arrive suffisamment tôt pour s’accorder une halte dans le restaurant américain au M doré pour faire le plein de calories. Pensez donc : 2h30 dans la fosse, il s’agit de ne pas tomber d’inanition !!!

Voilà ayé : on est prêt ! La coopé de Mai affiche complet : la scène arbore tous les oripeaux du gang américain ! Les logos fiers et vindicatifs de MACHINE HEAD sont partout baignant dans des halos de lumières écarlates ! Purée : ça claque ! A force de jouer des coudes, on réussit à se faufiler dans une fosse prête pour la baston ! On retrouve Copain Fully et un peu plus tard tout le gang de Sainté (Chacal et Nico). C’est sur: ça va être la guerre ! Le temps d’effectuer quelques derniers assouplissements (surtout au niveau du cou : MACHINE HEAD c’est l’idéal pour le banging) et la lumière s’éteint.

Impatient d’en découdre, le public hurle sa rage et son soulagement : ça va être énorme !!!! Et c’est le cas !!! Son impeccable, fort et claquant ! Tiens prend « Clenching the Fists of Dissent” dans les dents ! Yeah ! MACHINE HEAD choisit d’ouvrir son concert directement par le morceau qui ouvrait son “black” album : “ The Blackening” ! Et ça le fait !! Les 4 musiciens hirsutes semblent bien en jambes ! Ils ont quand même des sales têtes de bad boys les mecs ! Un look qu’ils cultivent manifestement avec soin !

Allez ! on continue : que pensez-vous d’un petit « Beautiful mourning » pour la suite ???!!! Yeah !!! Cependant, malgré le délire, il y a quand même quelque chose qui cloche dans tout ce ramdam ! Je n’arrive pas tout de suite à mettre le doigt dessus ! Dave McClain frappe comme un sourd sur sa batterie : donc ça c’est bon ! Aussi laid que les 3 autres, Jared McEacchern, le nouveau bassiste, fait le boulot : R.A.S la aussi. De l’autre côté de la vaste scène, Phil Demmel tricote ses solis l’air de rien … donc non, c’est pas lui ! Mmmmmmm ! Reste Rob. Et en effet, le chanteur / guitariste Flynn ne semble pas au mieux : il crache sans arrêt et ne semble pas dans son assiette. Je finis par comprendre : il peine avec sa voix. En fait, même s’il n’a jamais été un grand chanteur, Rob a toujours assuré en tant que performeur / hurleur. Mais la clairement, il s’économise : ne chantant pas sur certains refrains. Nico qui s’agite frénétiquement à mes côtés comme un mort de faim, me sort « Il est pas un peu à la rue Rob au chant ? ». Voulant me rassurer moi-même, je lui sors « T’inquiète : c’est souvent comme ça ».

Mouais, j’ai encore perdu une bonne occasion de me taire … Parce que 3 morceaux plus tard, le groupe s’arrête net !!! Et Rob Flynn arrive tout penaud devant le micro pour nous expliquer, qu’il est malade et qu’il ne peut plus chanter !!! WTF !!!!

Alors, là, j’en suis estomaqué. En 27 ans de concerts, c’est la première fois que je vois ça : une prestation qui commence et qui s’arrête aussitôt…. Et malgré les hurlements de la foule incrédule, MACHINE HEAD ne reprendra pas ce soir, interrompant son prometteur « An evening with MACHINE HEAD»; au bout de 5 morceaux seulement. Quel scandale !

Alors soyons clair et net : pas de souci sur le fait que Rob Flynn soit tombé malade. C’est humain. Malgré toutes les précautions possibles, personne n’est à l’abri d’un virus. Le contexte d’une longue tournée est sans doute une difficulté supplémentaire : voyage, fatigue, promiscuité … Le problème n’est pas là. Le gars a fait preuve d’une légèreté incroyable en montant sur scène dans son état. Pourquoi n’a-t-il pas tout simplement annulé dans la journée ? Evitant aux gens de se déplacer !!! Et oui, le pépère s’est cru plus fort que tout : mais non, pour cette fois, c’est loupé. Et c’est bien dommage.

J’entends encore mes voisins de fosse derrière moi, hurlant « Et ma nuit d’hôtel ? Et mes jours de Congés ?? Tu vas me les rembourser aussi, Rob ?? Purée je viens de Suisse moi !!! »

Triste, on en profite pour vider un dernier godet de houblon avant de rentrer, la queue entre les jambes. 4 heures de route pour 1 bière tiède et 5 titres de MACHINE HEAD; c’est peu … En espérant que MACHINE HEAD aura la décence de revenir dans la région : ils nous doivent une revanche ?

mh -2
Bouhhh ! Désolé je suis malade !

Set-liste MACHINE HEAD – 15 février 2016
01. Clenching the Fists of Dissent
02. Beautiful Mourning
03. Now We Die
04. Take My Scars
05. Locust

PS : Et en effet suite à cette annulation et aux autres qui suivront (il devait VRAIMENT se soigner le père Rob) : MACHINE HEAD aura la classe de prolonger sa tournée européenne et reviendra en Mars nous pondre un concert mémorable …. CR à venir dans les prochaines semaines !

Cette entrée a été publiée dans compte rendu de concerts, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.