N°32 – 16 décembre 2011

playlist du 16 décembre 2011:

Krux « III : he who sleeps amongst the stars »    1:he who sleeps amongst the stars
Kvelertak « Kvelertak »         2: mjod
The black keys « el camino »         3: gold on the ceiling
Volbeat « live from beyond hell / above heaven »    8: sad man’s tongue
In extremo « mein rased herz »            8: liam
Gwar « america must be destroy »          2: Crack in the Egg      rubrique: death is just the beginning
Theocracy « as the world bleeds »       2: the master storyteller
Warrel Dane « praises to the war machine »       8: The Day the Rats Went to War
Ultraspank « progress »           2: Crumble
Fastway  » eat dog eat »       7: freedom song

 

Pour écouter l’émission:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pour télécharger l’émission:noise_32_16dec2011

Le livre dont on parle dans l’émission:   Chuck Klosterman « Fargo rock city confessions d’un fan de heavy metal en zone rurale »

Wyndmere, 498 habitants, Dakota du Nord, 1983.
Chuck Klosterman a onze ans lorsque son frère aîné ramène un jour à la ferme familiale, non loin de la ville de Fargo immortalisée par les frères Coen, le chef d’œuvre de Mötley Crüe, Shout At The Devil. L’univers tonitruant et vénéneux du glam metal en fusion va changer la vie de notre jeune rural à la nuque dégagée.
Durant toutes les années 80 (et un peu plus tard encore !), le collégien – comme des légions de jeunes américains et d’adolescents du monde entier – punaisera les posters de Kiss, Poison, Cinderella, Helloween, Van Halen, Def Leppard, Guns N’Roses et autres W.A.S.P. sur les murs de sa chambre.

Chuck Klosterman a beaucoup aimé le Heavy Metal. Il en connaît tous les groupes. Toutes les subtilités. Tous les codes et les clichés. Toutes ses mythologies.  ….

Cette entrée a été publiée dans émissions, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *