NOFX. Baignoires, hépatites et autres histoires

Cette semaine je me suis attaqué à la biographie du groupe de Punk Rock NOFX. Rien qu’avec le titre on est déjà intrigué et on sent que ça va décaper. Et c’est le cas.

L’écrivain qui met en texte cette biographie, Jeff Alulis, choisit de faire « parler » les différents membres du groupe, chacun à leur tour, sur l’histoire et les événements marquants du groupe, par ordre chronologique. Pas de questions, juste des interventions qui s’enchaînent de manière très fluide, pour tout nous dire (ou presque) sur les frasques du groupe.

Et rien ne nous est épargné, les blagues débiles du groupe, les multiples prises de toutes les drogues possibles et inimaginables, les drames, les tournées foireuses du début, les multiples bagarres, ….

On retiendra que le groupe a pris beaucoup de risques, dans l’utilisation quasi systémique de drogues notamment et qu’il a été plutôt épargné par rapport à leurs amis.

On notera aussi les choix politiques fait par le groupe et bien détaillés, leur refus de signer sur une major, l’investissement de Mike (chanteur/bassiste) pour une campagne pour inciter à aller voter (bizarre pour un punk quand même!).

On y est touché par les drames que croisent les musiciens, viols, agression sexuelle pédophile, et la mort de certains de leur proches ou de leurs amis musiciens.

On y apprend aussi beaucoup de choses sur cette scène punk américaine (côté ouest), on y croise Suicidal Tendencies, Bad Religion et pleins d’autres acteurs de cette mouvance musicale.

Et puis c’est parfois drôle voire surprenant notamment la passion de Mike pour le SM où pas mal de détails nous sont donnés à la fin de cette biographie.

Bref le pendant punk de « The Dirt ». Un indispensable, à mon avis.

 

Et gros succès car l’édition française en est à son 3ème tirage.

NOFX. Baignoires, hépatites et autres histoires – chez « Et mon cul c’est du Tofu? »

 

Cette entrée a été publiée dans émissions, livres. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.