BlaBlamix n°21

Dipù invite Mohamed venu du Tchad, passé par la case Calais.Cauchemar. Il a failli périr sous sa tente incendiée pendant la nuit. Aujourd’hui il a obtenu son statut et vit à Lyon. Abdel Kader, nez syrien, énumère toutes les odeurs d’Alep à Lyon. Laurie, jasmin, caoutchouc, diesel, urine, égouts, raclette, muguet. Son père et son grand père étaient parfumeurs. Il a, lui aussi la fibre, et souhaite créer des parfums contemporains. Ne lui manque qu’un français courant pour pouvoir accéder à son rêve, l’école de Versailles ou un stage à Grasse. En attendant il poursuit ses études de chimie. Dan, notre chroniqueur écrivain, invite Bernard Moutin, un peintre qui revisite les classiques en glissant des tablettes et portables dans les mains des personnages. Peinture caustique .Fashion, Léna y-a-t-il une mode lyonnaise ? du boudin dans les cheveux.

Image-5

Il fallait écouter en direct. désolé.

BlaBlamix n° 20

BlaBlamix célèbre la fête de la langue maternelle avec 4 jours d’avance. Une fête très populaire au Bangladesh, les habitants revêtent l’habit traditionnel et se recueillent devant le patrimoine linguistique pour affirmer leur identité. 6800 langues sont à ce jour répertoriées, plus de la moitié sont appelées à disparaitre au cours de ce siècle. De fait 96% des langues de la planète ne sont parlées que par 4 % de la population mondiale. Ce 18 Février, montre moi ta langue et je te dirai qui tu es… vraiment.

peguy_2181 Peguy parle le Sangô en république centrafricaine.

 

BlaBlaMix 19

Peguy décrit  la corruption de son pays, la Centrafrique. Edifiant. La France a encore des progrès à faire, mais ça viendra.  BlaBlaMix s’illumine grâce aux textes de JRS Welcome jeunes de Paris. Notre équipe lit, joue, et traficote. Soudain, une jeune chanteuse Jane April, chante et nous parle des jeunes travailleurs. Du coup on évoque un peu les cafards des foyers.

regie derriere vitre

BlaBlaMix n °18

Il était une fois Coraline Parmentier  pianiste pour la paix. Il était une fois yonas, soldat forcé d’Erythrée. Il était une fois Asma et son printemps tunisien sous le bras.Il était une fois la danse, la musique, la poésie, l’espoir et l’émotion.
echauffmt com un salut