La Causerie n°206 du 4 juin 2017

Posté le 1 juin 2017 par

Une émission en compagnie de Mel, Jonathane, Clara et Stan

Playlist :

1) Générique
2) Dark Red (Steve Lacy)
3) Chant I – Making of Cyborg (Kenji Kawai BOF Ghost in the Shell)
4) Thaamthaka (Bharati 2 / BOF Tirumalai)

Causerie :

Second volet des sujets de Mel et Jonathane sur la maltraitance du vagin. Premier épisode ICI. Hygiène vous avez dit hygiène ? Et tous ces trucs qu’on doit mettre pour cacher les règles ça vous parle ? Et pourquoi devrait-on renier la douleur ? Endométriose sous estimée, est-ce si surprenant ? Et plein d’autres sujets !

tamponStan nous a ensuite parlé du sport féminin au travers d’un exemple d’équipe qui a tout gagné … Même le droit d’être mal vue parce qu’équipe féminine. Et si on s’interrogeait sur la non mixité subie dans le sport ? Et puis, après tout, le sport c’est pas un truc de mec à la fin non mais !

Pour écouter :

Un premier lecteur qui est plus performant

Un second moins performant

Pour télécharger :
(Pour télécharger : clic droit sur « La Causerie n°» puis « enregistrer la cible du lien sous »)
La causerie 206
ou La Causerie 206

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Détails de l'article

3 réponses à La Causerie n°206 du 4 juin 2017

  1. Aurélien Roulland dit :

    Vite fait parce que ça me fait chier tout retaper…

    – Les culottes de règles (Fempo…).

    – La douleur comme vision judéo chrétienne dans une société marquée par son histoire catholique et inquisitrice : l’homme doit se taire devant la douleur à l’image du christ. La femme doit fermer sa gueule et enfanter dans la douleur. Rappelons que le traitement de la douleur a grandement évolué ces dernières décennies. (Quand j’étais gosse, on nous enlevait les dreins à vif, parce qu’on considérait que les enfants n’ont pas mal, vu qu’ils ne se plaignent pas).

    – Mel, pour que les mecs s’intéressent va falloir leur faire comprendre que le corps de sa copine, et l’anarcha-féminisme en particulier, c’est dans son propre intérêt de le comprendre pour le premier, d’y adhérer pour le second, car personne n’est jamais au top tout le temps et à tout instant.

    – Ayant tellement de vue de sang dans mon enfance, les règles pendant le sexe ne m’ont jamais dérangé. En revanche j’ai souvent vu que ça dérangeait les filles elles-même pour de vagues questions de pudeur (la pudeur, l’honneur, tout ça, j’aimerais qu’on m’explique… quoi que pour l’honneur, merci les copains Carmen Maria Vega m’a déjà répondu).

    – Stan, cette question de perdre devant les filles est une question viriliste qui me renvoie à l’émission de Jean Yves sur le virilisme à l’époque. D’ordre général je crois qu’il est dégradant pour un homme inscrit dans un schéma viriliste de perdre contre une femme/un handi/un gosse/un gay/un trans/un vieux et même un noir. Avec une réserve pour ce dernier, car dans le cadre du noir, cela rentre dans un shéma de représentation raciste : il va être vu comme normal de perdre contre un noir sur des exercices physiques (danse, course à pied…) car le noir a n’est-ce pas dévellopé pour certains essentiellement sa masse musculaire au détriment de ses capacitiés intellectuelles. Alors que de perdre contre un noir au Monopoly, ou aux échecs, là, ça risque d’être compliqué…

    Enfin… y’a encore du boulot pour érradiquer de la surface de la terre cette saloperie de virilisme qui nous oppresse tous.

    En tout cas encore merci pour cette super émission je file quant à moi écouter le dernier des 3 volets sur le sujet de la maltraitance du vagin.

  2. Aurélien Roulland dit :

    P.S : pour la douleur, la femme se doit être à l’image de la Vierge Marie dans la représentation sociale qu’en fait notre bonne vieille société. Bref, que de la merde tout ça, ouais ! Quand t’as mal, bah… t’as mal ! ^^

Trackbacks/Pingbacks
  1. […] Mel et Jonathane ont continué leur thématique entamée dans des émissions précédentes ( ICI et ICI) autour de la « maltraitance du vagin ». Le troisième volet porte ici sur les moyens de […]

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Required fields are marked *

*