*La boule à Z* ep.2 : Pourquoi déteste-t-on Britney Spears? L’histoire vraie d’une victoire médiatique et consensuelle du patriarcat.

« Britney la folle », « Unfitney », « Chanteuse pour adolescentes », « De toute façons, elle sait pas chanter », « C’est tout retravaillé par ordinateur », « Chanteuse de merde Britney? elle est finie… », « Chanteuse capitaliste qui fait de la soupe commerciale », « C’est juste une marionnette. », « C’est bien fait pour elle ce qui lui arrive », « On va pas la plaindre avec tout l’argent qu’elle gagne », « Ça la remet à sa place tiens! »

J’en passe et des meilleures…

Mais pourquoi tant de haine? et pourquoi tant d’intérêt alors? et tant d’émotions autour de la star et de ses actions?

Revenons avec un peu de distance critique sur l’histoire où l’héroïne se rase la tête et déclenche les foudres des institutions patriarcales pendant que le public se délecte des images de la sanction…

Musiques:
…Baby one more time et Stronger par Britney Spears
Gimme more par Rebecca Johnson James
Criminal par Kawehi
Piece of me par Tricky
Toxic par Yael Naïme
Everytime par Mackenzie Johnson
Chatonizer (Womanizer) par Matmachat
Work Bitch par Neon Jungle
Virgules:
Circus par Dirty Loops
Oops I did it again par Max Raab
Extrait de reportage:
For the records de Phil Griffin
Sources écrites:
Lisa Appignanesi, Britney Spears: Dérangée, dévoyée, déprimée
Cette entrée a été publiée dans Corps, Normes et Pressions Sociales, Saison 7 et 8, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à *La boule à Z* ep.2 : Pourquoi déteste-t-on Britney Spears? L’histoire vraie d’une victoire médiatique et consensuelle du patriarcat.

  1. d. dit :

    une nouvelle reprise : Work Bitch par le Gay Men’s Chorus de Los Angeles
    https://www.youtube.com/watch?t=60&v=oeZRZsB8Kzo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *