Une Amap pour revaloriser le travail des bûcheron-nes

gros-arbre-coupe-04Emission du 4 mai 2016

Revaloriser le métier de bûcheron, un métier physique et difficile, méconnu aussi, souvent sous-payé et victime de l’industrialisation de la filière bois : c’est un des objectifs que s’est fixé l’association drômoise Dryade. Créée en 2011 sur le principe de l’Amap, elle invite les consommateurs-trices à s’interroger sur la provenance de leur bois de chauffage et à raison d’une dizaine d’euros de plus par stère, participer à un système qui repose sur des chantiers locaux, le débardage à cheval et un prélèvement réfléchi et raisonné, en collaboration avec des bucherons décemment payés.

Entretien avec Jonathan et Siegfried, deux des bûcherons de Dryade, sur leur perception de la forêt et de leur métier ou comment une émancipation des contraintes financières permet de garder du sens et préserver de réelles compétences, y compris le maintien d’un lien sensible à la forêt, peu rentable mais pour eux essentiel…

télécharger l’émission du 5 mai 2016 (clic droit puis « enregistrer la cible sous »)

Cette entrée a été publiée dans Les émissions, Portraits de paysans-nes. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une Amap pour revaloriser le travail des bûcheron-nes

  1. Ping : rediff’: Revaloriser le travail des bûcheron·nes | les paysans et paysannes dans la lutte des classes

Les commentaires sont fermés.