Bienvenue sur ce blog !

Émission du 22/01/20

mer 22 Jan 2020

 

Hello,

 

troisième volet de notre rétrospective consacrée aux années 2010, avec seulement quatre titres, mais ce n’était que du lourd comme diraient les jeunes !

 

En guise de représentant de la toujours prolixe scène scandinave, le merveilleux troisième album d’Anglagard s’imposait logiquement, mais Wobbler, Jordsjo ou encore All Traps On Earth (pur n’en citer que trois…) nous ont proposés de belles oeuvres inspirés.

Les dingos de Poil ont quand à eux représentés l’écurie Dur&Doux, label abritant de nombreux excellents groupes et projets s’approchant de près ou de loin de l’esthétique progressive, et au delà une scène math/noise/expérimentale Lyonnaise à la richesse presque inépuisable.

Regal Worm aura été un de mes grand coup de coeur (c’est Clément qui parle) de cette décennie, tandis que le virtuose Tigran Hamsyan constitue un des musiciens de jazz actuels les plus talentueux mais aussi et surtout (pour ce qui nous concerne) un de ceux qui intègre le plus d’éléments progressif dans sa passionnante carrière.

 

 

La Playlist

 

ANGLAGARD – Snardom (16:15) – Viljans Oga (2012) – Suède

POIL – Patachou (10:22) – Brossaklit (2014) – France

REGAL WORM – Huge Machine, You Are So Heavy (6:34) – Pig Views (2018) – Royaume-Uni

Tigran HAMASYAN – Pt1 Collapse/Pt2 Alternative Universe (11:40) – Shadow Theater (2013) – Arménie

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#182

 

 

Émission du 15/01/20

mer 15 Jan 2020

 

Hello,

 

malgré l’annonce aussi surprenante que douloureuse de la disparition de Neil Peart (nous y reviendrons, bien sûr, au début du mois de février), la rétrospective d’OAPLP des années 2010 continue !

Un programme plus éclectique cette fois, de l’incontournable Steven Wilson aux riches orchestrations zappaiennes de Camembert en passant par le jazz prog ébouriffant de Ghost Rythms ou l’émotion à fleur de peau d’Echolyn.

 

La Playlist

 

GONG – The Elemental (6:43) – The Universe Also Collapses (2019) – Royaume-Uni

TROOT – Dance Elena (4:58) – Constance and The Waiting (2018) – États-Unis

Steven WILSON – Reminder The Black Dog (9:27) – Grace For Drowning (2011) – Royaume-Uni

GHOST RYTHMS – Tree Ashes (5:28) – Madeleine (2015) – France

ECHOLYN – The Cardinal And I (7:20) – Echolyn (2012) – États-Unis

CAMEMBERT – El Ruotuav Ed Sram (8:06) – Schnorgl Attahk (2011) – France

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#181

 

 

Émission du 08/01/20

jeu 9 Jan 2020

 

Hello,

 

Adieu 2019, bienvenue 2020 !

Pour marquer le coup de ce changement de décennie, nous avons décidés de consacrer les quatre émissions du mois de janvier à une rétrospective des années 2010. Comment s’est porté le rock progressif face une évolution rapide et radicale de l’industrie musicale et des habitudes d’écoutes ? Pas si mal ! Entre les vétérans des années 70, 80 ou 90 (ça ne nous rajeunit pas !) et les nouveaux venus, il n’y pas eu à se plaindre en terme de sortie de grande qualité.

 

Inutile de préciser que notre sélection sera éminemment partiale et subjective !

 

Pour commencer, ce premier volet était dédié aux groupes de la première génération, les fondateurs du prog et les grandes formations  de l’âge d’or à la fois artistique et commercial des années 70. Le temps passe, beaucoup de musiciens nous ont donc quittés, mais si certains ont surtout comptés sur la nostalgie, d’autres comme Van Der Graaf Generator ont montrés de très beaux restes en produisant des albums n’ayant pas à rougir face à leurs classiques de la grande époque. Même si pour Magma, c’est en se basant souvent sur des compositions anciennes n’ayant pu être enregistrées à l’époque de leur création.

Cas à part comme souvent, c’est par ses concerts que King Crimson s’est démarqué, avec un Robert Fripp qui a décidé de ressusciter le répertoire du groupe comme jamais (dont certains titres jamais interprétés en live jusque là) par le biais d’un formation inédite à (notamment) trois batteries, mêlant petits nouveaux et vieux de la vieille. Pour un résultat magistral, qui parvient par la perfection de l’interprétation et l’ajout d’arrangements inédits à justement éviter (parfois de justesse) l’écueil du passéisme.

Mais à l’instar du Endless River de Pink Floyd, album musicalement oubliable mais qui doit surtout se voir comme un ultime et émouvant hommage à Rick Wright, le temps est venu pour ces groupes mythiques de tirer progressivement leur révérence et de laisser la place aux nouvelles générations, loin d’être avares en talent et en créativité.

Ce sera pour les prochaines émissions !

 

 

 

La Playlist

 

PINK FLOYD – That’s What We Do (6:17) – The Endless River (2014) – Royaume-Uni

KING CRIMSON – Meltdown/Radical Action II (6:50) – Meltdown Live In Mexico (2017) – Royaume-Uni

VAN DER GRAAF GENERATOR – Aloft (7:19) – Do Not Disturb (2016) – Royaume-Uni

SOFT MACHINE – Fourteen Hour Dream (6:24) – Hidden Details (2018) – Royaume-Uni

MAGMA – Slag Tanz Parts 5-7 (7:40) – Slag Tanz (2015) – France

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#180

 

 

Émission du 18/12/19

mer 18 Déc 2019

 

Hello,

 

et voilà c’était la dernière émission de 2019, voire carrément la dernière émission des années 2010… waouh !

Pour l’occasion, c’était une des grosse nouveauté de cette fin d’année qui était à l’honneur, avec un extrait conséquent du nouvel album studio de No-Man, 11 ans après son prédécesseur Schoolyard Ghosts. Le duo Steven Wilson-Tim Bowness y renoue avec ses racines electro sans pour autant mettre de côté ses tendances expérimentales, et le résultat, original et mis en valeur par une production brillante, s’avère plus que probant pour peu que l’on soit pas trop réfractaires aux récurrents beats disco-dance.

 

On se donne rendez vous le 8 janvier 2020 pour la prochaine émission, dans laquelle nous commencerons à évoquer quels sont les disques de la décennie 2010 qui nous auront le plus marqués.

D’ici là bonne fêtes à toutes et à tous !

 

 

La Playlist:

 

Emmet ELVIN – Through The Hoops (7:07) – The End Of Music (2013) – Royaume-Uni

NO-MAN – Love You To Pieces (Pieces 1-5) (18:54) – Love You To Bits (2019) – Royaume-Uni

Bryce DESSNER / KRONOS QUARTET – Aherym (10:00) – Aherym (2013) – États-Unis

MASAL – Galgal II (7:07) – Galgal (2003) – France

MARILLION – A Collection (3:02) – With Friends From The Orcherstra (2019) – Royaume-Uni

 

 

 

 

Le Podcast:

OAPLP#179

 

 

Émission du 11/12/19

jeu 12 Déc 2019

 

Hello,

 

alors que l’on se rapproche de la fin de l’année, et par la même occasion de la décennie 2010, la majeure partie de l’émission a été consacrée à des sorties de 2019, certaines toutes fraîches et d’autres datant d’il y a quelques mois. Des disques qui n’ont pas grand chose en commun (de l’Avant-Prog ultra complexe à la pop excentrique en passant par le jazz ou la musique de chambre) si ce n’est leur grande qualité, s’ajoutant à la longue liste des albums marquants parus cette année.

 

(Et désolé pour le fade out prématuré sur le dernier morceau de l’émission…)

 

La Playlist:

 

GHOST RYTHMS – Chamber Claire (11:08) – Live At Yoshiwara (2019) – France

LE GRAND SBAM – Les Lotus ont Fleuris, Je suis Assis à Côté d’un Éléphant aux Oreilles Usées (12:05) – Vaisseau Monde (2019) – France

Charlie CAWOOD – Between Two Words (4:48) – Blurring Into Motion (2019) – Royaume-Uni

IN THESE MURKY WATERS – Carnival (4:31) – In These Murky Waters (2019) – Suède

Maurice RAVEL – Menuet Antique (7:15) – François Samson The Piano Works Of Ravel (1969)

WHITE WILLOW – Natasha Of The Burning Woods (6:29) – Terminal Twilight (2011) – Norvège

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#178

 

 

Émission du 04/12/19

jeu 5 Déc 2019

 

Hello,

 

une fois n’est pas coutume, Clément était seul aux manettes pour cette première émission de décembre.

Au menu, la première moitié du meilleur album d’un des groupes majeur de prog français, et au delà un chef d’oeuvre d’atmosphère; une pépite des américains torturés de Discipline; un oasis de production organique et de beauté mélodique au coeur des clinquantes années 80; un classique incontournable inscrit au panthéon du prog; et un extrait de l’excellent premier album solo, à a fois mélancolique et abrasif, de l’ami Steven Wilson.

 

 

La Playlist

 

PULSAR – Halloween Part I (19:59) – Halloween (1977) – France

DISCIPLINE – Dead City (5:15) – To Shatter All Accord (2011) – États-Unis

David SYLVIAN – Orpheus (4:45) – Secrets Of The Beehive (1987) – Royaume-Uni

YES – And You And I (10:09) – Close To The Edge (1972) – Royaume-Uni

Steven WILSON – Significant Other (4:34) – Insurgentes (2009) – Royaume-Uni

 

 

 

 

Le Podcast:

OAPLP#177

 

 

Émission du 27/11/19

mer 27 Nov 2019

 

Hello,

 

On Arrête Pas le Prog vous a proposé:

du Math-rock groovy pour se déhancher sur des rythmes asymétriques, le très productif Mattias Olsson qui offre ses services de batteur et son jeu reconnaissable à une très prometteuse formation norvégienne, le non moins actif Fabio Zuffanti qui s’essaye au Post-rock (avec moult Mellotron), du jazz moderne créatif, le très beau coda de l’album en duo des piliers du Pat Metheny Band, et pour clôturer une des magnifique ballade spatiale dont Happy The Man a le secret.

 

Bonne écoute !

 

La Playlist

 

SOCKS & BALLERINAS – Torpedoes (5:14) – Soap! (2019) – Finlande

PIXIE NINJA – Personal Improvement Cult (11:20) – Ultra Sound (2017) – Norvège

LAZONA – Il Sogno Della Scala (15:15) – La Notti Difficili (2002) – Italie

LES COMPTES DE KORSAKOFF – Night Flight_Le Projectionniste (7:07) – Ghost Train (2016) – France

Pat METHENY/Lyle MAYS – Estupendo Graça (2:41) – As Falls Wichita, So Falls Wichita Falls (1981) – États-Unis

HAPPY THE MAN – Morning Sun (4:06) – Crafty Hands (1978) – États-Unis

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#176

 

 

 

Émission du 20/11/19

mer 20 Nov 2019

 

Hello,

 

Pas de véritable nouveauté ou de thématique particulière cette fois, mais, du Japon au Québec, un petit tour d’horizon des différents visages que peuvent revêtir les musiques progressives. Et nous avons terminés sur deux classiques des années 80: un monde sépare Marillion et Univers Zéro (ne serait ce qu’au niveau du succès commercial), mais les deux formations ont chacune à leur façon écrites certains des pages les plus marquantes du prog lors d’une décennie plutôt avare en la matière par rapport à la précédente (et la suivante aussi d’ailleurs). Et accessoirement donnés espoir aux mélomanes en attendant des jours meilleurs !

 

 

La Playlist

 

ELECTRIC ASTURIAS – Rogus (8:46) – Trinity (2019) – Japon

INTERPOSE + – Rosetta (6:49) – Indifferent (2007) – Japon

LES ÉVADÉS – Experiment In Terror (5:20) – Back Mamba (2019) – Québec

MOLLMASKIN – Nightmare City Suite (8:07) – Heartbreak In Stereo (2015) – Norvège

UNIVERS ZERO – Heatwave (8:37) – Heatwave (1986) – Belgique

MARILLION – Fugazi (8:12) – Fugazi (1984) – Royaume-Uni

 

 

 

 

Le Podcast

OAPLP#175

 

 

Émission du 13/11/19

mer 13 Nov 2019

 

Salut,

 

au menu un long extrait du nouveau double album de IQ en guise de nouveauté, un opus dans la lignée de son prédécesseur Road Of Bones, c’est à dire parfaitement produit et interprété mais qui ne retrouve que rarement la fibre mélodique et le souffle épique du groupe à son meilleur (The Wake ou Subterranea pour ne citer que deux sommets de sa discographie). La formation compte pourtant quatre cinquième de son line-up des débuts, mais l’absence du claviériste Martin Orford (depuis le milieu des années 2000) se fait décidément toujours autant ressentir au niveau de l’écriture…

Mais il y avait aussi du jazz moderne aux couleurs progressives, un représentant talentueux de la riche scène prog française moderne, et un classique de l’école de Canterbury.

 

La Playlist:

 

INITIATIVE H – Fun Kills (6:03) – Broken Land (2018) – France

IQ – For Another Lifetime (15:21) – Resistance (2019) – Royaume-Uni

John GHOST – Time/Traveler (7:23) – Airships Are Organisms (2019) – Belgique

ZWOYLD – Rivalaver (9:19) – ZGOND (2018) – France

EGG – Enneagram (9:07) – The Civil Surface (1974) – Royaume-Uni

 

 

 

 

Le Podcast:

OAPLP#174

 

 

Émission du 06/11/19

jeu 7 Nov 2019

 

Hello,

 

la sortie du nouvel album des Flower Kings, six ans après son prédécesseur (une éternité pour le groupe !), est tout naturellement un des événements progressif de cette fin d’année 2019. Surtout que ce Waiting For Miracles s’avère être une bonne surprise. Constant dans l’inspiration, cohérent, garni de copieuses parties instrumentales, bénéficiant de l’arrivée du jeune prodige américain Zach Kamins aux claviers (qui signe même de sa plume certains des meilleurs moments du disque) aux côtés du trio de vétérans toujours impeccable constitué de Roine Stolt, Jonas Reinglod et Hasse Fröberg… c’est une belle réussite à laquelle il manque juste un sommet émotionnel pour se hisser au niveau des meilleurs disques du groupe.

Pour tout amateur de Rock progressif symphonique classique, un immanquable de cet automne !

 

Musique pour ballet, Prog Canterburien, Drone Psychédélique… le reste du programme valait également le détour !

 

 

 

 

La Playlist

 

THE FLOWER KINGS – Miracles For America (10:02) – Waiting For Miracles (2019) – Suède

René AUBRY – Rencontre (5:31) – Dérives (1989) – France

AN ENDLESS SPORADIC – Magic Machine (5:04) – Magic Machine (2016) – États-Unis

HASHSHASHIN – Crossing The Panj (7:31) – Badakhshsan (2019) – Australie

KARMAKANIC – Do U Tango ? (7:45) – Wheel Of Life (2004) – Suède

SUPERSISTER – A Girl Named You (10:09) – To The Highest Bidder (1971) – Hollande

 

 

 

 

Le Podcast:

OAPLP#173