Emission du 7 Janvier 2021! La prem’s! On est toujours là:

après un problème de diffusion ce soir, elle sera diffusé ce vendredi 8 Janvier de 11h à 12h en direct sur Radio Canut 102.2 FM

  • -Interview de la mère d’idir en lien avec la marche blanche appelé le samedi 9 Janvier 2021 à 13h30 à Brignais car les proches d’Idir mènent un combat pour savoir ce qui s’est exactement passé au mitard ce jour-là. Une procédure judiciaire est lancée, ainsi qu’une mobilisation sur le long terme. Deux marches blanches ont eu lieu devant la maison d’arrêt à Corbas et à Vénissieux. Les proches ont créé une association pour lutter contre les morts en prison, trop nombreuses. Toutes les infos se trouvent sur la page facebook de l’Association Idir Espoir et Solidarité. Il y a également une pétition pour la suppression des quartiers disciplinairesainsi qu’une cagnotte en ligne.

Rendez-vous le 9 janvier 2021 à Brignais, rue des quatre saisons.

  • diffusion des sons des émissions de l’Envolée (Paris ) et de Parloirs libres (Radio Galère – Marseille) qui laissent la paroles aux prisonnières de la MAF des Baumettes à Marseille qui dénoncent la détérioration de leurs conditions de détention et les violences pénitentiaires qu’elles subissent.
  • Témoignage d’un prisonnier du Centre de Rétention (prison pour « sans papiers français ») à côté de l’aéroport Saint Ex à Lyon, trouvé sur le site Crame ton CRA
  • Bruit qui court: LBD en taules, témoignage d’un.e ex-détenu.e, répression lors d’un feu d’artifice du 31 Décembre à Montpellier, y a pas de transfert des prisonniers à la Talau, le nouveau label de merde PEPs pour les entreprises en prison créé par l’Etat
  • Mégaphone: lettre à un prisonnier de Villefranche écrit par sa famille

Bonne année et courage à tout.es les prisonnier.es de la région lyonnaise et d’ailleurs

Publié dans 2021 | Laisser un commentaire

Emission du jeudi 17 Décembre

La petite cuillère est toujours à distance et en pré enregistrée. Ce soir il y a eu :

  • La lecture de La liberté est dans mon coeur : un texte-temoignage autour du blocage de la promenade des prisonniers de la taule de Muret.
  • Lecture de la lettre de Kemi
  • Encore un suicide au mitard de Seysses
  • Parloir, épisode 8 : Linda Evans
  • Un bout de l’envolée sur la mort de Taoufik mort à la taule de perpi : témoignage d’un proche
  • Des bruits de la manif parloir sauvage du CRA de saint exupery de mercredi 16 dec

On a écouté Laylow – Nakré

On espère revenir en Janvier en direct du studio de radio canut. On souhaite de bonnes fêtes à tous-tes les prisonnier-es et leurs proches. On pense à vous et on vous souhaite plein de courage !

Publié dans 2020 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Parloir sauvage en soutien aux prisonnier-eres du CRA de Lyon

Rassemblement devant le Centre de rétention administrative de Lyon-Saint-Exupéry mercredi 16 décembre à 18 heures. Le rassemblement est déclaré en préfecture.

Deux jours avant l’Acte 4 des Sans-Papiers, rendez vous le mercredi 16 décembre 2020, devant le CRA de Lyon Saint Exupéry pour répondre à l’appel des prisonnièr·es et montrer notre solidarité!

Les CRA sont des prisons où l’État enferme les personnes qu’il considère comme irrégulières sur le territoire français parce qu’elles n’ont pas les «bons» papiers. L’objectif officiel de l’État, par l’intermédiaire de la PAF (police aux frontières), est de maintenir ces personnes enfermées pour organiser leur expulsion. Les prisonnièr·es peuvent être emprisonné·es jusqu’à 90 jours au cours desquels iels subissent des violences physiques et psychologiques. Les violences policières, tortures, insultes et humiliations sont quotidiennes. A cela se rajoute la possibilité pour l’État de les condamner à de la prison ferme pour toutes sortes de prétextes : notamment le fait de résister à la déportation, ou en ce moment par exemple, le fait de refuser de faire un test covid.

Début novembre, des personnes enfermées au CRA de Lyon ont été testées positives au covid 19. Les prisonnièr•es ont entamé une grève de la faim pour exiger leur libération immédiate. Actuellement, beaucoup de frontières sont fermées. Quand l’expulsion n’est pas possible, les CRA montrent leur vrai visage : l’État continue de faire payer aux sans papiers leur présence en les maintenant enfermé·es, mettant leur vie en péril en temps d’épidémie mondiale. La gestion criminelle de la crise sanitaire s’ajoute aux conditions de détention habituelles (insalubrité, promiscuité, nourriture infecte, justice répressive, manque de soins, déni du droit de visite, violences policières en toute impunité…).

Dans le contexte général de stigmatisation et de criminalisation des personnes étrangères, l’État fait le choix de durcir davantage ses politiques racistes et carcérales. Le CRA continue de se remplir. L’Etat français fait pression sur d’autres gouvernements pour expulser toujours plus et assoir sa violence néo-colonialiste, assumant un chantage aux visas notamment pour l’Algérie, la Tunisie et le Maroc.

L’ouverture de plusieurs nouveaux CRA est programmée. À Lyon, la construction d’un deuxième centre de rétention a commencé depuis plusieurs mois à quelques centaines de mètres du CRA actuel, sur un terrain appartenant à Vinci. Le budget estimé est de 12,5 millions d’euros, sa surface de 3200 m2, et sa capacité d’enfermement de 140 places. D’autres entreprises privées collaborent avec l’État et travaillent à maintenir le système des CRA tout en se faisant du fric. À Lyon, le marché de la construction du nouveau CRA a été attribué à Eiffage, assisté par l’entreprise ICAMO, qui s’y connait déjà en construction de taules vu qu’elle a géré des chantiers pour d’autres prisons notamment à Saint-Quentin Fallavier.

En soutien aux luttes des personnes sans papiers enfermées et isolées, mobilisons-nous pour la fermeture définitive des centres de rétention et contre la construction du deuxième CRA de Lyon!

Régularisation de tous·tes les sans papiers!

Ni expulsions, ni prisons,

Virus ou pas, à bas les CRA!

Rassemblement organisé par le Genepi Lyon et le collectif Lyon anticra.

Contact  : lyonanticra(arobase)riseup.netRetour ligne automatique
crametoncralyon.noblogs.orgRetour ligne automatique
Twitter  : @anticra_lyonRetour ligne automatique
Facebook  : Lyonanticra Retour ligne automatique
Instagram  : Lyonanticra

Publié dans 2020 | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Emission du 19 Novembre 2020

Ce soir la petite cuillère est confinée et a pas trop le swag pour vous proposer du contenu alors on rediffuse des bouts de l’émission anti carcérale  l’Envolée du 13 Novembre écoutable en intégralité ici.

Ielles vont nous parler de la MAF des baumettes, de la loi sécurité globale et du CRA de Mesnil-Amelot, le tout entrecoupé par Laylow – Dehors la night.

On écoutera aussi l’épisode 7 de la série Parloir consacrée cette semaine à Antonin Bernanos.

A bientôt pour une petite cuillère un peu plus en forme 🙂

Publié dans 2020 | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

La petite cuillère, émission du 5 novembre 2020

Aujourd’hui, émission à distance. Pour les adeptes du direct, on a eu quelques problèmes de diffusion, vous l’aurez remarqué mais voici un montage tout beau tout propre avec jingle et compagnie.

On vous a causé de
× Idir, un prisonnier mort à Corbas en septembre 2020, c’est sa mère qui nous parle de l’affaire.
× le covid en prison
× le système carcéral aux états unis

La musique que vous avez entendu, c’est Frenetik – Désordre. On a utilisé en virgules les morceaux Story to be told de MIA et Thé à la menthe de la Caution. Bonne écoute !

Et le conseil de la fin, pour tuer l’ennui ou faire un geste de solidarité concrète, n’hésitez pas à passer des coups de fil aux cabines des centres de rétention pour faire causette avec des gens coincés la bas !

Publié dans 2020 | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Le 24 octobre 1984, Georges Ibrahim Abdallah est arrêté à Lyon

C’est le plus vieux prisonnier « politique » en France. Ca fait 36 ans qu’il est en taule alors qu’il est libérable depuis 2003.

+ d’infos : https://liberonsgeorges.samizdat.net/

POUR LUI ECRIRE

Monsieur Georges Ibrahim ABDALLAH
2388/A221 CP de Lannemezan
204 rue des Saligues
BP 70166
65307 LANNEMEZAN

Publié dans 2020 | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Appel à solidarité pour Jennifer, une femme trans’ incarcérée à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses

Texte d’appel à soutien et solidarité pour Jennifer, une femme trans’ incarcérée à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses depuis fin juin 2020.

Toulouse, le 15 octobre 2020

Jennifer [1], une femme trans’ âgée de 38 ans est incarcérée à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses depuis plus de trois mois maintenant. Placée en détention provisoire alors qu’une instruction est toujours en cours, elle est poursuivie pour des faits de tentative d’homicide volontaire sur un homme qu’elle accuse de viol.

Depuis son premier jour d’enfermement, Jennifer est placée à l’isolement sous couvert de « sécurité » pour elle. L’état civil de Jennifer ne correspondant pas ce jour à son identité de genre, l’administration pénitentiaire fait fi de qui elle est et choisi de l’isoler en cellule, à l’écart de toutes autres personnes incarcérées, dans un des bâtiments pour hommes de la maison d’arrêt.

Jennifer est une femme en prison et n’a pourtant que des hommes comme surveillants. Elle est victime de propos et actes transphobes de la part de nombreux d’entre eux. Ce sont les seules personnes qu’elle voit au quotidien, et qui à longueur de journée la genre au masculin et l’appelle « Monsieur ». Ils lui interdisent également de sortir de sa cellule habillée comme elle l’entend, l’obligeant par exemple à ne porter que des pantalons. Elle doit régulièrement subir les moqueries et injures transphobes de leur part. Ces humiliations quotidiennes pèsent inévitablement sur sa santé mentale.

Les conditions d’incarcération de Jennifer, aussi en ce qu’elle est une personne trans’, sont infernales. Elle est d’autant plus isolée que l’administration pénitentiaire décide de nier son identité. Il est de notre responsabilité d’essayer au maximum de briser cet isolement ! Lui montrer que si elle est bel et bien seule à l’intérieur, du monde à l’extérieur pense à elle et la soutient. C’est un enjeu vital pour elle !

Nous appelons les réseaux militants à se mobiliser pour ne pas laisser Jennifer sombrer dans plus d’isolement ! Comme la plupart des personnes détenues, Jennifer a besoin d’argent, pour pouvoir cantiner, tenter de rendre son quotidien moins « pénible » et prévoir d’éventuels frais de justice. Les lettres, courriers, dessins, correspondances, mots doux, mots encourageants qui lui parviendraient jusqu’à l’intérieur sont les bienvenus, et lui permettraient de penser un peu à autre chose, le temps de quelques minutes au moins.

Diffusons largement ce texte et surtout, ne la laissons pas seule, dans l’oubli. Brisons son isolement ! Écrivons-lui, soutenons-la financièrement, faisons-lui parvenir des petits quelque choses…

La solidarité est une arme, utilisons-là !

Pour la soutenir financièrement : https://paypal.me/pools/c/8tsUqYi4c2Pour lui écrire, merci d’envoyer un mail à l’adresse suivante : solidaritejennifer@riseup.net

– Si vous n’avez jamais écrit à des prisonnièr.e.s, voici quelques conseils : https://permisdevisite.noblogs.org/2-communiquer/

– Pour aller plus loin sur les personnes LGBT en prison :
« Femmes trans en prison » : https://infokiosques.net/spip.php?article864
« Pour en finir avec le placard – Recueil de textes de prisonnier.es politiques
LGBT » : https://infokiosques.net/spip.php?article1186

[1Le prénom a volontairement été changé

Publié dans 2020 | Marqué avec , , | Un commentaire

Emission du 15 octobre 2020

Ce soir on a parlé

De Corbas :

  • où Sama, femme trans, détenue au quartier homme
  • de la mort d’Idir et de sa famille qui se mobilise pour connaître la vérité (plus d’infos sur la page FB « Association Idir Espoir et Solidarité » )

De Seysses :

  • une surveillante en GAV suite à des violences
  • des détenus réclament des masques dans les lieux collectifs
  • un nouveau cluster

Des réseaux sociaux pour suivre ce qu’il se passe en taule et se mettre en lien pour les proches : les pages FB « infos prison saint étienne » et « entraide pour proches de détenu·es de la prison de la Talaudière »et le snap Femme2detenu

Les rubriques Limes à ongles et Agenda

Rdv demain vendredi au 92 rue de la Part-Dieu à 18h contre les CRA !

Publié dans 2020 | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Rassemblement pour la fermeture des centres de rétention devant la PAF vendredi 16 Octobre

En écho à la manifestation contre le centre de rétention de Vincennes vendredi 16 octobre et à la Marche des solidarités sur l’Elysée le lendemain, nous appelons à un rassemblementl pour la fermeture des centres de rétention devant la PAF (Police Aux Frontières) vendredi 16 octobre à 18h au 92, rue de la Part-Dieu (69003). Retour ligne automatique
Attention : Ce rassemblement n’est pas déclaré en préfecture.

Les centres de rétention administrative sont des prisons. Bien qu’ils ne soient pas désignés comme tels officiellement, ce sont des lieux d’enfermement où les violences policières, les menaces et les humiliations sont quotidiennes. L’État y enferme les personnes qu’il considère comme en situation irrégulière sur le territoire français. Les prisonnièr.es y sont détenu.es jusqu’à 90 jours, au cours desquels iels peuvent à tout moment être déporté.es, incarcéré.es en maison d’arrêt (notamment si iels s’opposent à leur expulsion), et parfois relâché.es, tout en restant sous la menace constante d’une nouvelle arrestation. En 2019, plus de 53 000 personnes ont été enfermées dans les 24 centres de rétention de France métropolitaine et outre mer. Ces dernières années, des centaines de nouvelles places ont été créées, et les taux d’occupation des CRA ont continué d’augmenter.

Le CRA de Lyon se trouve à Colombier Saugnieu, juste à côté de l’aéroport de Lyon Saint Exupéry. Une cinquantaine de personnes y sont actuellement incarcéré·es. Comme tous les CRA, il est géré par des membres de la Police aux frontières, des flics-matons qui y infligent toutes sortes de violences aux prisonniè·res. Ces derniers temps, de multiples tabassages ont eu lieu, dont certains relayés par la presse.

Principal outil d’une politique raciste de tri des étranger.es, la PAF constitue le bras armé de l’État dans son entreprise de criminalisation, de persécution et d’enfermement des personnes sans-papiers : elle réalise un grand nombre des interpellations aux frontières, dans les lieux de transit (gares, aéroports…), devant les écoles, à l’intérieur des préfectures. Actrice de la répression à tous les maillons de la chaîne, la PAF est également la gestionnaire des centres de rétention.

Le vendredi 16 octobre, dans le cadre de la Marche des solidarités qui convergera à l’Élysée le 17 octobre, une manifestation est organisée au Centre de rétention administrative de Vincennes à Paris, pour exiger la fin des expulsions et la fermeture des CRA. À Toulouse, Marseille, Sète, de multiples rassemblements devant les centres de rétention ont eu lieu, avec le même mot d’ordre.

À Lyon comme partout, exigeons la fermeture des centres de rétention, la fin des expulsions, et la liberté pour tous·tes les sans-papiers.

Publié dans 2020 | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Marche blanche en mémoire d’Idir mort à 2 semaines de sa libération de Corbas

Idir est mort à la prison de Lyon Corbas à deux semaines de sa libération ! Comme malheureusement toujours malgré l’autopsie, les causes de sa mort restent troubles. Comment imaginer une cause naturelle à deux semaines de sa sortie ? Afin d’exiger la vérité, sa famille organise une marche blanche le Dimanche 11 octobre à 14h00 au départ du Marché de Gros Lyon Corbas

Lettre postée par sa mère le 8 octobre sur la page facebook de son comité de soutien « Idir Espoir et Solidarité » qui se présente ainsi :

« Bonjours à toutes et à tous cette page a ete crée pour une association à but non lucratif.
Vous êtes donc toutes et tous invité à nous rejoindre et à partager.
Cette association est ouverte à toute personne qui est dans le besoins.
Nous l’ouvrons après une perte d’un amis un fils et un frère qui a été tué.
Étant donné qu’il n’est pas le premier et ni le dernier, nous voulons que tous cela soit dénoncé en espérant et en attente de votre compréhension nous souhaitons faire bouger toute c’est injustices.
Je ferais donc une prochaine publication en détail de tous ce que nous allons lancer avec cette association. Cordialement
« Association Idir Espoirs et Solidarité »

JPEG - 36.5 ko

Bonjour, Bonsoir a toutes et a tous
Je vous écrit ce message aujourd’hui pour la première fois.

Je suis la maman de défunt Idir Mederres
Je voudrais faire éclater la vérité sur sa mort.

Mon défunt fils de 22ans qui a perdu la vie a la Maison d’arrêt de Corbas d’une cause non naturel.
le Mercredi 9 Septembre 2020 à 17h30

Les media et la justice veulent nous cacher la véritable cause.
malgré l’autopsie faite ; le milieux hospitalier ne veulent nous donnés les résultat des cause et des fait de la mort de mon défunt fils.

A ce jours, nous asseyons de savoir la véritable histoire.
Ayant fait nos recherche de notre coter et grâce au réseaux sociaux nous avons pue avoir de nombreux témoignages et preuve que mon défunt fils ne ses pas donner la mort par pendaison, et nous pouvons vous prouvez le contraire en demandant au autorité qu’ils protège tous nos témoins.

Comme vous avez pue le constater sur la vidéo d’un témoins qui a fait le tours des toiles des reseaux sociaux

vous avez donc pue avoir une part de vérité sur sa mort, de plus mon fils buvais l’eau des toilettes lorsqu’il avait soif.

Est-ce humains de faire vivre une tel choses a quelqu’un ?
Nous recevons des tas de témoignage d’anciens détenue qui tombe dénue de la situation et qui eu même sont traumatiser par cette situations.

Mon Fils, n’avais aucun problème avec qui que ce soit, c’étais un garçon qui avait la tête sur les épaules, et qui avait beaucoup de projet de vie, car ce n’était pas un voyous, je ne dit pas cela car ses mon fils d’on je parle, mais tous c’est proche vous le diront c’était un bon garçon il avait juste conduit sans permis et fait une course poursuite et même s’il étais un grand délinquant il ne méritais pas ça, les seules personne avec qui il a eu des problème n’étais que la brigadière du mitar le jours de sont décès celle qu’on appel Karima et c’est d’ailleurs elle qui a donner l’ordre de lui couper l’Eau et l’Electricité a lui ainsi qu’a Yacine Belaloui qui était autre que sont voisin de cellule au mitar.

Aujourd’hui ils ont détruit une famille entière et surtouts moi mère de famille qui ne trouve plus le sommeil et qui a un mal fou a ce relever si vous avez un minimum de compatie je pense que vous ne voudriez pas que cela ce répète perpétuellement.

Nous vous faisions un appel a l’aide et souhaitons que justice soit faite.

Aujourd’hui les médias nous font croire que dans les maisons d’arrêt les gardiens et brigadier sont correcte mais tous le monde sais que cette endroit est corrompu malgré les efforts fait par l’états ce milieux est remplie de haine

Trouvez-vous qu’être interdit d’eau et d’électricité pendant plusieurs jours est une manière de traiter un homme ?

Nous avons découvert qu’il a été malmener et maltraiter par les soit disant force de l’ordre si je peux me le permettre Je suis la mère du defunt Idirs Mederres.avouez la vérité car les personnes incarcère ne sont pas un simple numéro d’écrou ou des animaux ce sont des être humains après tout ils ont une famille derrière qui souffre énormément . »

Publié dans 2020 | Marqué avec | Laisser un commentaire