Théâtre de la gamelle

une émission de théâtre radiophonique proposée par la compagnie les Montures du Temps

Ubu Cocu – Alfred Jarry

Posté le | ven 19 Juin 2015 | Aucun commentaire

« Ubu cocu » est le deuxième volet ubuesque. Le refus du pouvoir au début de la IIIè République amène une révolution en littérature et Alfred Jarry crée la « Pataphysique ». Ca n’est pas un canular, la Pataphysique est la science des exceptions, le monde n’étant qu’exceptions, on pourrait dire aussi que c’est prendre au sérieux a priori quelque chose qui ne l’est pas… Si cette pièce au prime abord n’est pas la plus cohérente, elle fait partie d’un tout et appartient au mouvement symboliste. Voici  »Ubu cocu », sans paralipomènes avec un soupçon d’archéoptéryx…

 » Docteur en pataphysique, ancien roi de Pologne, Ubu emménage avec Mère Ubu dans un appartement dont il doit évincer le locataire précédent, Achras, qu’il finit par empaler, puisque le récalcitrant refuse de quitter les lieux. Cette action révolte la conscience d’Ubu, si bien qu’il finit par l’enfermer dans une valise pour qu’elle se taise. Mais le clou de l’histoire, ce sont les infidélités de Mère Ubu, dont on connaît déjà la réputation de tombeuse de mâles. (Extrait de présentation des Editions de Londres,

 

Bonne écoute

 

AVEC Daniel Léocadie (Ubu roi), Bryan Eliason (Achras), Anaïs Cintas (Rebontier, le palotin Quatrezoneilles), Ilène Grange (Mère Ubu, le palotin Merdanpo), Anne-Sophie Ortiz-Balin (Memnon, le palotin Moushed-Gogh), Pauline Thireau (la conscience d’Ubu, le savetier Scytotomille, un larbin)

Musiques: « La Chanson du décervelage » d’Alfred Jarry et « Les Joyeux Bouchers » de Boris Vian.

Comments

Poster un commentaire