Spectaculaire

émission à caractère culturel (un peu mais pas trop quand même) les mercredi de 14h à 15h

émission n° 216 (mercredi 15 janvier)

Posté le | mar 14 Jan 2020 | Un commentaire

Pour la réouverture de la Célestine (fermée depuis début 2018), François Hien est venu présenter la pièce qu’il a écrite, dans laquelle il joue mais qu’il ne met pas tout en fait en scène (c’est en fait plutôt le fruit de la collaboration de toute l’équipe de l’Harmonie Communale, liée au Collectif X) : Olivier Masson doit-il mourir ? jusqu’au mardi 21 janvier. Ce serait très réducteur de se contenter de dire que la matière en est l’affaire Vincent Lambert : le propos est bien plus puissant. Réécoutez donc l’émission pour (presque) tout savoir sur notre invité, cette pièce et ses projets à venir (notamment au printemps 2021 avec l’Opéra de Lyon – des conférences sont données au théâtre de l’Elysée). Très peu d’annonces aujourd’hui, François ayant lu un texte très fort sur l’actualité sociale : the Shining (Kubrick, 1980) est projeté vendredi 17 janvier (21h) à l’Institut-lumière, Blanche-Neige, histoire d’un prince (Marie Dilasser, 2019) commence mardi 21 (et nous recevrons des comédiens le lendemain !) au théâtre de La Croix-Rousse ; enfin, les deux pièces Retour à Reims (scène principale des Célestins) et les Démons (salle Roger-Planchon du TNP) sont données en même temps que Olivier Masson doit-il mourir ?… – faites donc votre choix : voyez les trois !

 

© Simon Gosselin

 

Programmation musicale :

(ce premier titre n’a pas été diffusé dans l’émission mais il figure dans le spectacle – et puis il est tout simplement beau !)

 

200115 spectaculaire 216 ‘Olivier Masson’ Francois Hien

Comments

Un commentaire to “émission n° 216 (mercredi 15 janvier)”

  1. émission n° 224 (mercredi 23 septembre 2020) : Spectaculaire
    mar J Sep 2020 @ 17 h 07 min

    […] ! Nous recevrons donc celui qui mène ce projet depuis 2019, François Hien, que nous avons déjà reçu pour son intelligente et délicate mise en scène de Olivier Masson doit-il mourir (aux Célestins […]

Poster un commentaire